Bouteille de gaz, danger...

dimanche dernier, agitation dans mon quartier, plusieurs camions de pompiers, voitures de police... Je vais bien sûr voir ce qui se passe et retrouve ma collègue adjointe Edith Chagnard-Peillard, qui est l’élue d’astreinte [1].

J’apprends vite qu’il s’agit d’une explosion due à une bouteille de gaz sur le balcon d’un appartement d’une personne âgée vivant seule. Je rencontre sa fille, encore sous le choc qui me confirme qu’il n’y a qu’une blessure légère. Je ne connais pas les causes de l’explosion, mais l’effet est important. Le cadre de fenêtre fermant le balcon a été soufflé et est tombé sur deux véhicules en pied de tour. Heureusement que l’énergie de l’explosion s’est échappée à l’extérieur !

J’espère que tout se passera bien pour les familles concernées, que tout le monde est bien assuré et que les assurances joueront leur rôle. Mais il faut rappeler à tous que les bouteilles de gaz sont interdites dans les logements, et que le stationnement est interdit en pied de tour...

Je sais bien que beaucoup d’habitants utilisent des bouteilles en appartement, en pensant que le prix est plus bas que le gaz de ville, ou aussi pour pouvoir cuisiner sur le balcon dans de grosses gamelles, mais il faut tenir compte des conséquences en cas de problème comme ce dimanche.

J’ai demandé aux bailleurs de refaire une information à ce sujet.

[1chaque semaine, pour les nuits et les week-end, il y a un élu d’astreinte pour apporter l’aide de la mairie dans des situations d’urgence

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...