Début de la saison de chauffe. Décider collectivement !

Le weekend du 8 et 9 Octobre a été froid. Après un mois de Septembre très chaud, beaucoup de Vénissians ont ressenti fortement cette baisse de température, renforcée par une humidité qui faisait encore baisser la température ressentie.

Beaucoup d’habitants ont ainsi demandé à leur syndic ou bailleur de démarrer le chauffage. Cela se comprend bien, mais il faut aussi que chacun prenne le temps de réfléchir.

Car si le week-end a été froid, les prévisions annonçaient une remontée des températures dans la semaine, à un point tel qu’on annonce de nouveau record pour le 15 Octobre.

Or, nos immeubles qui ne sont pour l’essentiel pas très efficace du point de vue isolation et régulation vont consommer beaucoup de chaleur pour un besoin pourtant limité de quelques degrés nécessaires. Et cette première chauffe va bien sûr intervenir dans la facture de chauffage. Et même si la température remonte, sans une bonne isolation, les batiments vont avoir tendance à consommer.

De plus, dans les immeubles où existent des difficultés de régulation avec des écarts importants entre des appartements froids et des appartements chauds, on peut arriver à cette aberration, que certains demandent le chauffage parce qu’ils ont froid, pendant que d’autres continuent à ouvrir les fenêtres car ils ont une bonne température.

Il suffit d’ailleurs de regarder l’écart de factures entre les immeubles selon la durée de la saison de chauffe. En 2010, elle varie de 218 jours à 241 jours selon les abonnés. Et cela représente une différence de 10% sur la facture de chauffage de l’année. Pourquoi certains ont chauffé 23 jours de plus que d’autres, soit presque un mois ? Mystère ! C’est chaque abonné qui décide.

Mais il me semble nécessaire que tous les habitants d’un immeuble soit informés et donnent leur avis sur le démarrage de la saison de chauffe, en connaissant l’impact sur la facture.

La maitrise de nos consommations de chauffage est un défi à relever. Dans nos immeubles, il est le plus souvent inefficace de mettre des compteurs individuels, car nos immeubles sont faiblement isolés, difficiles à réguler pour certains, et de toute façon physiquement solidaires puisque un appartement contribue à chauffer celui du dessus, du dessous et des cotés...

Il nous faut donc organiser une démarche collective pour réduire nos consommations de chauffage, et entre autres, décider de la date de première chauffe, de la dernière, et suivre périodiquement nos consommations.

La ville en discute notamment avec les bailleurs pour mettre en place une action partagée tout l’hiver prochain. Une réunion de travail se tiendra à ce sujet le 21 Octobre... J’espère pouvoir faire des annonces après cette réunion !

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...