Il fait froid... alors le réchauffement ?

L’information circule dans les médias à la faveur de la vague de froid qui a "pourri" notre joli mois de mai... J’entends ce matin sur une radio sérieuse que la température moyenne de la Terre aurait atteint un plateau et n’augmenterait plus selon les données officielles du GIEC. Bien entendu, cela ne peut que relancer les polémiques sur la réalité du changement climatique.

Et l’information est juste, les climatologues constatent que cette température moyenne n’augmente plus ces dernières années...
PNG

Il faut certes noter qu’elle reste à des niveaux records et que 7 des 8 années les plus chaudes depuis un siècle sont justement dans ces 10 dernières... Mais on pourrait se rassurer en se disant que ca n’augmentera plus...

Le problème est que cette notion de "température moyenne" a été construite principalement pour communiquer au public. Il faudrait d’ailleurs toujours préciser de quoi on parle, la moyenne de toutes les mesures partout ? de certaines mesures choisies pour leur représentativité.. ? Et aucun climatologue n’a jamais dit que la science avait un modèle parfait de la Terre et pouvait faire des prévisions parfaites. Au contraire, les textes scientifiques précisent toujours les hypothèses prises en compte, qui peuvent ne pas se confirmer, les limites des modèles et des calculs et utilisent souvent le conditionnel pour présenter leurs conclusions... C’est le discours politique, qui suit d’autres logiques et qui nous assènent souvent des vérités totales !

Mais le schéma nous montre que la concentration du gaz carbonique dans l’atmosphère continue à augmenter et pour la première fois depuis le début des mesures au sommet du volcan de Hawaï, on a franchi la barre des 400 ppm (parties par million de molécules d’air hors vapeur d’eau).

Si personne ne peut en tirer une valeur fiable pour l’impact sur la température, personne ne doute de l’impact à une certaine échelle et durée..

Il peut exister des éléments contraires, la machine climatique est complexe... Mais faut-il attendre une prévision scientifique certaine sur cette température pour décider que rejeter des milliers de tonne de carbone dans l’atmosphère est de toute façon une pollution, et que ne serait-ce que pour des raisons d’efficacité, il faut tenter de les réduire. De fait, n’est-ce pas un gâchis que d’envoyer en l’air ce qu’on a eu tant de mal à extraire ?

En fait, le débat politique a besoin des travaux scientifiques pour mettre en œuvre efficacement des choix raisonnés, mais il a surtout besoin de... choix politiques qui souvent reposent d’abord sur ce que tout le monde sait. Est-ce qu’on décide pour l’intérêt général ou pour des intérêts particuliers ? Dans une humanité nombreuse, est-ce qu’ont peut consommer les ressources naturelles sans contrôle ? sans efficacité ? en acceptant les gâchis ? ... La réponse politique est finalement assez simple...

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...