La réussite des grandes terres avec les agriculteurs

Lors du conseil de métropole du 8 juillet, une délibération portait sur les programmes d’action des "PENAP", ces espaces agricoles protégés péri-urbains, dont celui des grandes terres entre Venissieux, Feyzin et Corbas.

J’ai souvent montré la réussite de ce plateau des grandes terres pour la biodiversite, le lien entre agriculture et espaces naturels de découverte et de promenade, le rôle donné aux écoles dans la plantation de haies...

Le maire de Saint-Priest a soutenu ce projet en insistant sur sa politique de plantation d’arbres et de préservation des espaces naturels et le vice-président Depassano lui a répondu en insistant sur le respect des agriculteurs dont l’existence économique est fragile.

Ils ne connaissent visiblement pas beaucoup les grandes terres dont la réussite repose sur un travail conjoint entre agriculteurs, communes, associations et tous les usagers de ces espaces très fréquentés... Bien avant le classement en Penap, les espaces agricoles avaient été préservés d’un commun accord entre les trois communes, et tout le travail d’évolution du site à été construit avec les agriculteurs en tenant compte des conditions économiques et techniques de leur activité.

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...