Macron et la baisse des loyers...

Pour réduire les dépenses publiques, rien de changé ! Sarkozy avait gelé la dotation aux collectivités, puis baisser de 200 millions, François Hollande a mis les bouchées doubles en les réduisant de 7 milliards... et Macron veut faire encore mieux en annonçant 10 puis 13 Milliards... A ce rythme, dans quelques années, l’état ne donnera plus rien aux communes qui assurent pourtant le premier des service public pour les familles et pour l’avenir, les équipements scolaires, mais aussi un des premiers service administratif de l’état... l’état-civil !

Mais Macron s’attaque aussi aux aides au logement. Il a profité de l’été pour lancer une première attaque, baissant les APL de 5€ par mois pour tout le monde, puis il tente de s’en sortir en disant "les bailleurs n’ont qu’a baisser les loyers". Et il annonce une baisse jusqu’à 60€ que les bailleurs devraient payer !

C’est amusant de voir un "libéral" reprenant les exigences de liberté économique du patronat vouloir réglementer un prix !

Mais pour la SACOVIV, qui a déjà les loyers les plus bas, en moyenne 25% en dessous des plafonds, la baisse des loyers annoncés représenterait 120K€ en moins par mois [1], plus que son résultat !. Autrement dit, avec cette mesure, on met la société dans le rouge.

On peut penser que ce chiffre est le maximum et que la moyenne sera plus basse.. Mais même une baisse de 30€ par mois en moyenne représentera 750 000€, c’est à dire la totalité du résultat locatif de la société. Pas de mystère, ce sera beaucoup d’entretien ou de présence de proximité en moins, beaucoup moins de travaux dans les réhabilitations du Couloud ou du Monnery, à moins que Macron ne nous demande de baisser les salaires des agents ?

Et quand il évoque le gel du taux du livret A pour que les bailleurs s’en sortent, il montre simplement son incompétence en gestion, la baisse des loyers pèsera sur le fonctionnement alors que les conditions de financement dépendant du taux du livret A pèsent sur l’investissement...

S’il y a des bailleurs qui ont des marges, que l’état organise comme il l’a fait pour l’aide à la pierre, un fonds de solidarité entre bailleurs pour apporter de meilleurs réponses aux locataires et aux demandeurs, mais la mesure annoncée est typique d’un gouvernement qui sait qu’il ne défend pas l’intérêt général, et qui essaie d’opposer les uns et les autres.

Fainéant ou mauvais gestionnaire, la seule préoccupation de Macron est de trouver un coupable qui ne soit pas au MEDEF !

[1j’avais écrit un peu rapidement par an, mais si on prend le chiffre de 60€ de baisse, l’ordre de grandeur est bien 60x2000x12...!

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...