Michèle, un député de proximité capable de résister à la finance

A quelques jours d’une élection, "troisième tour" de la présidentielle [1], et qui devrait confirmer le choix d’une nouvelle expérience de gauche en France, je donne toute mon énergie pour que la 14eme circonscription reste un lieu politique rebelle, le plus ancré à gauche de l’agglomération, avec un député communiste de proximité, capable de porter de grandes questions nationales et de résister aux banques qui dirigent le monde... comme André Gerin et Michèle Picard l’ont fait en jouant un rôle décisif pour faire plier le fonds de pension US qui voulait dépecer l’usine Veninov...

Le Progrès annonce que le siège pourrait être gagné par le parti socialiste, belle découverte ! Avec le redécoupage de la circonscription et le changement de candidat, dans la suite du soutien à Hollande pour virer Sarkozy, ce serait la logique politique. Mais la logique n’est pas la vie, et la décision appartient aux habitants, notamment à ceux qui veulent que la gauche réussisse et ne recommence pas la gestion loyale du capitalisme des expériences précédentes, à tous ceux qui sentent que l’originalité Vénissiane est utile à toute la circonscription, à toute l’agglomération, et bien sûr un enjeu national à gauche ; pourquoi les socialistes facilitent l’élection de députés verts et tentent d’éliminer tout député communiste ?

Je vous invite donc à deux rencontres dans la semaine
- le Mardi 5 juin 2012 à 18h00, pour une rencontre sur l’industrie et l’emploi, au Centre de loisirs « Les trois cerisiers », 1 chemin des Bleuets à Feyzin (Salle du restaurant)
- le Mercredi 6 Juin 2012 à 18h00 pour l’assemblée publique de fin de campagne, Salle Irène Joliot-Curie à Vénissieux, 68, boulevard Irène-Joliot-Curie

pour ne pas oublier que c’est ce 10 juin que se joue dans les bureaux de vote la réalité du changement, autant par la majorité de gauche nécessaire à l’assemblée, que par son contenu, porteur des exigences des quartiers populaires et du monde du travail.

Voir en ligne : le blog de campagne de Michèle Picard

[1malheureusement, depuis la réforme faite par Lionel Jospin, l’assemblée nationale n’est plus vraiment le lieu de la souveraineté nationale, mais en quelque sorte l’accompagnement de la présidentielle

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...