Pigeons... encore !

La ville a organisé une nouvelle campagne de capture de pigeons pour tenter de réduire la population et les nuisances qui vont avec pour la propreté des sols et des rebords de fenêtre...

Près de 20 lieux avaient été identifiés sur lesquels un prestataire spécialisé est intervenu, d’abord en répandant du blé au sol pour attirer les pigeons pendant quelques jours, avant d’intervenir pour une capture au filet.

Mais l’animal est rusé et méfiant... Résultat, il y a eu des captures dans 5 lieux seulement pour un peu plus de 130 volatiles attrapés.

Cela peut paraitre peu et nous allons bien sûr voir avec le prestataire ce qui peut être amélioré. Un aspect important dans la pratique est le comportement des riverains. Car il suffit qu’un passant inhabituel marche vers les oiseaux pour les disperser et rendre la capture impossible.

Il est vrai que ce principe de capture est un pis-aller... Car si l’écosystème que constitue la nourriture répandue par terre (restes de pains que certains posent intentionnellement pour les pigeons... et les rats ! ou tout simplement déchets des poubelles mal gérées..), permet à une certaine population de pigeons de vivre, on peut être sûr que cette "niche" écologique se remplira...

La meilleure action pour limiter l’impact des pigeons en ville est donc bien de réduire leur possibilité de nichage et de nourrissage...

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...