Stéphane Baudet...

Mr Girard a une nouvelle fois repris ses diatribes dénonçant tout dans la gestion municipale, et se référant à celui qu’il présente comme son mentor, Stéphane Baudet, maire de Courcouronnes, qui a pris cette ville à la gauche socialiste en 2001, et a été réélu, brillamment, en 2008 puis 2014...

Bon, Mr Girard ne voit pas que la différence pourtant évidente entre lui et Stéphane Baudet, c’est bien que Mr Girard a perdu, trois fois déjà, en 2008, 2014 et 2015, quand Mr Baudet a gagné trois fois... [1]

Peut-être que Mr Girard devrait en conclure que son discours violemment anti-communiste, anti-ville, rejetant toute l’histoire de Vénissieux est trop décalé pour rassembler une majorité de Vénissians, et surtout ne nous dit rien sur le projet réel qu’il porte pour la ville, à part dénoncer la majorité sortante et de répéter son slogan du "bon sens"... Le marketing politicien a ses limites et un slogan valable pour une banque de proximité ne suffit pas à faire un projet politique.

Ce qui est d’ailleurs amusant, c’est que Mr Girard ne cite pas toujours Mr Baudet qui disait à propos des baisses de dotations générales de fonctionnement "sur ce coup-là, de droite ou de gauche, toutes les villes populaires sont d’accord".

Mr Baudet est sans doute plus pragmatique que Mr Girard ! D’ailleurs, il vient de quitter les républicains !

[1notons aussi que Courcouronnes est une ville de 14000 habitants... pas vraiment la même catégorie que Vénissieux

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation