code du travail, trop lourd ?

Quand on prend un peu de recul sur le buzz politicien et médiatique, on est parfois étonné de la bêtise générale du discours dominant...

On voit ainsi des experts, dirigeants, entrepreneurs se succédés pour nous dire à quel point le code du travail est un monstre qui étrangle leurs efforts, un boulet qui entraine la France dans l’échec...

On pourrait leur rappeler que depuis 30 ans qu’ils défont, réforme après réforme, les protections que ce code du travail apportait aux salariés, ils ont fait exploser la précarité, les bas salaires, le stress au travail... que la "flexibiilté" de l’emploi bat des records et que le CDI ne représente plus qu’une minorité des créations d’emplois..

Mais il y a un argument très simple pour s’interroger si, oui ou non, ce code du travail serait un "monstre administratif"... Mesurer le nombre de pages comparés de ce code du travail avec.... le code du commerce, et d’autres !

Et bien, les patrons ne se plaignent jamais du code du commerce dont ils se servent à tout moment dans leurs affaires et leurs litiges qui sont nombreux, entre eux... et pourtant ce dode du commerce fait 200 pages de plus que le code du travail !

Code Nombre de pages dans l’édition Dalloz
Code du travail 3580 pages
Code du commerce 3738 pages
Code civil 3120 pages
Code santé publique 3894 pages
Code pénal 3410 pages

A noter que le code civil est au total le plus ramassé... et au contraire que le code de la santé publique est lui aussi encore plus volumineux !

Ces gens qui défendent les réformes Macron ces derniers temps ne sont pas bêtes, ils savent tout très bien, mais ils mènent une guerre contre ce qui est pour eux terrible, le travail dont ils absolument besoin, mais qu’ils voudraient toujours plus corvéable et taillable à merci... Peur eux, le travail doit absolument être ... subordonné à leurs exigences, et donc sans droits, sans protections, sans défense !

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...