de l’utilité d’élus de terrains, de la commune...

Ce vendredi 18/10 à 14h, rencontre à la sous-station de réseau de chaleur de la copropriété les Soyouz. 4 membres du conseil syndical sont présents, qui m’avaient alerté sur des difficultés de mise en chauffe de leur bâtiment. Comme souvent, les informations sont un peu floues entre les responsabilités de la SECV sur le réseau primaire et celle de l’abonné et de son gestionnaire de réseau secondaire...

J’avais donc demandé que tous les acteurs soient présents, dont le syndic et le prestataire du secondaire. Mais si la SECV était bien là, le syndic et son prestataire étaient absents.

Nous avons tout de même éclairci la procédure de démarrage.

En fait, les copropriétaires qui connaissent bien leur réseau secondaire, savait que des travaux SECV étaient en cours sur l’échangeur. Ces travaux étaient presque terminés le vendredi 11 et auraient pu être finalisés ce jour là si cela avait été nécessaire.

Mais pensant bien faire, les responsables de la copropriété n’ont demandé la mise en service que le mardi 16. A 17h, la SECV intervenait, mais le réseau secondaire n’était pas démarré, et ce doit être la première étape... Le prestataire du secondaire a donc démarré son réseau le mardi vers 19h, la SECV a eu un mail vers 20h pour l’en informer et elle a mis en service le réseau le mercredi 17 dans la matinée...

Bref, quand la coordination se fait le mercredi 17 après-midi, tout se passe très vite.

Par contre, le flou sur l’avancement de la situation des travaux réalisés par SECV a créé des incompréhensions, les usagers pensant que les travaux n’étaient pas finis, alors que les intervenants SECV considéraient que "presque tout" était fait, et qu’il suffisait de faire la demande de mise en service pour qu’ils activent le démarrage.

J’ai donc insisté, et c’est vrai pour tous les abonnés, sur le besoin de formaliser les demandes de démarrage, d’arrêt, de coupure... en intervenant directement auprèz de SECV

La rencontre a permis aussi de faire le point sur les difficultés de température insuffisante constatées l’année précédente.
- c’est justement l’objectif des travaux réalisés par la SECV, qui a décidé le changement des échangeurs, vieux de 40 ans, pour des échangeurs d’une nouvelle technique, plus performante. On a pu constater d’ailleurs que le température d’arrivée de l’eau du réseau était de 80°C, au delà des 70 demandés
- ce qui ne veut pas dire que les radiateurs doivent être brulants... au contraire, ce 18/10 après midi, il fait plus de 20°C à l’extérieur, et donc logiquement, les radiateurs doivent être froids...

Sur ces deux sujets, l’efficacité du réseau et la transparence dans la relation avec les habitants, la consultation encours pour le prochain délégataire se fait sur un cahier des charges qui renforce nettement les exigences du gestionnaire...

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...