les habitants calmes face à l’Incendie

Ce mercredi 8 août matin, je reçois deux appels successifs d’habitants du quartier, je suis en congé et à la campagne, et je me dit que cela peut attendre, mais à 9h, c’est le maire qui me prévient, un incendie important a lieu sur le centre commercial Pyramide, mon quartier. Elle est sur place depuis 5h du matin, rejointe par Djil Benmabrouk, adjoint à l’économie, et Nacer Khamla, président du conseil de quartier. Je n’hésite pas longtemps, et m’organise pour venir au plus vite dans le quartier où j’y arrive à 10h45...

Michèle Picard m’informe de la situation devant un site où agissent encore des dizaines de pompiers, agents municipaux, policiers, la rue des martyrs est fermée et le site du centre commercial sécurisé. L’incendie est maîtrisé mais le risque de reprise dans cette toiture que nous sommes nombreux à découvrir pleine de paille pressée conduit les pompiers à travailler sur le toit. Il faudra l’intervention l’après-midi d’un engin spécial de démolition d’un prestataire de chantier que les services techniques de la ville on trouvé en urgence pour grignoter le toit endommagé sous la surveillance constante des pompiers.

Je rencontre de nombreux habitants dont l’émotion et l’inquiétude est visible, et parfois les discussions sont un peu tendues : quelles sont les causes de cet incendie ? ne va-t-il pas dégrader l’image du notre quartier ? Et que faire si nous n’avons plus ce service de proximité que sont la boulangerie, la pharmacie, l’épicerie, la boucherie... ?

Il faut cependant attendre le résultat des expertises, et l’autorisation des pompiers pour envisager le redémarrage des commerces qui n ’ont pas été touchés.

C’est un événement pour le quartier, mais on apprend vite que la cause de l’incendie est accidentelle, d’origine électrique, que l’épicerie et la boulangerie, comme le tabac et le bar n’ont pas été touchés directement, mais pour ces deux derniers, pas sûr que le toit ne soit pas un risque et je ne connais pas la décision des pompiers sur leur réouverture possible.

A noter que la bibliothèque qui se situe juste avant le tabac avait été rénovée il y a 2 ans, et que fort heureusement, la ville avait installé des murs coupe-feux qui ont sans doute arrêté l’incendie , au niveau des locaux... sauf que le toit lui, était continu de la boucherie jusqu’au bar...

Il faudra plusieurs jours pour savoir ce qui sera possible et organiser des actions de remplacement, pour la bibliothèque, cela se fera évidemment à la bibliothèque Anatole France, mais pour les commerces, la situation est plus compliqués, et dépend aussi des assurances des commerçants.

En tout cas, dans une société où on a souvent l’impression que tout incident est l’occasion de tensions entre les personnes, il faut noter le calme global des nombreux habitants observant le sinistre et la qualité des nombreux échanges avec les élus présents....

Cette ville a vraiment des qualités insoupçonnées, et elle le démontre dans la réaction à un accident qui aurait pu être dramatique !

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...