qu’y-a-til dans nos poubelles ?

Lors du dernier groupe de travail sur les déchets du Grand Lyon, les résultats d’une étude sur le contenu de nos poubelles grises à été présenté, qui suit une méthode appelée "Méthode de Caractérisation des Ordures Ménagères" ou plus communément "MODECOM". Le principe est simple... le camion poubelle est détournée vers un hangar de laboratoire (sur le campus de la Doua). il est vidé au sol et trié entièrement, manuellement, pour classer tout son contenu dans plus de 100 catégories de déchets... Puis chaque catégorie est pesée afin de connaitre le contenu moyen de nos poubelles. Les chiffres sont ensuite rapportés en kg par an et par habitant...

Une étude nationale avait été faite en 2007 et l’étude réalisée pour le Grand Lyon en 2012 s’est bien sûr comparée aux résultats nationaux. Cette étude a porté sur plusieurs circuits de collecte représentatifs de la diversité des quartiers de l’agglomération, dont un circuit des Minguettes. Nous ferons certainement une présentation de ces résultats, peut-être lors de la prochaine semaine de la propreté, mais j’ai noté quelques points très intéressants.

- Une confirmation du décalage entre Lyon et la moyenne Française sur la consommation de verre. Car la collecte de verre à Vénissieux comme dans le Grand Lyon est très nettement inférieure à la moyenne nationale. On pouvait donc penser que les Lyonnais triaient moins bien le verre... Or, il y a moins de verre restant dans les ordures ménagères qu’au niveau national, donc en fait, les Lyonnais consomment moins de verre et en rejettent moins...

- une surprise devant la part que prennent les "textiles sanitaires", autrement dit les couches, lingettes et autres mouchoirs en "non tissés". Cela représente 13kg par an par habitant dans nos poubelles, en nette augmentation ! Et mieux encore, cela représente 25kg par an par habitant des Minguettes... Sans doute parce qu’il y a beaucoup plus d’enfants que la moyenne, mais ce chiffre demande quand même à être étudié...

- enfin, au total, le bureau d’étude a identifié les déchets qui pourraient être collectés sélectivement en améliorant le dispositif existant (par exemple en généralisant l’expérience conduite à Villeurbanne sur les films plastiques). Mais au mieux, on pourrait arriver à réduire de 30% les déchets. Or le Grand Lyon s’est fixé l’objectif de réduire de 15% ses déchets d’ici 2017... c’est à dire qu’on veut atteindre la moitié de tout ce qui serait techniquement possible... Cela nous rappelle que c’est un objectif très ambitieux et qui suppose des moyens de service public certainement renforcés...

Voir en ligne : les résultats détaillés de la campagne MODECOM de 2007-2008

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...