SACOVIV : première visite de site

, par  Pierre-Alain , popularité : 23%

Le conseil d’administration du 3 juin m’a donc confié la présidence de la SACOVIV. C’est bien sûr une responsabilité importante, et je sais que je représente à ce poste un maire et une équipe municipale qui sont déterminés à défendre cet outil de la ville pour contribuer au droit à un logement digne, moderne, bien entretenu, lieu de citoyenneté et de vivre ensemble.

Certains mènent une véritable bataille contre ce choix de la ville de se doter de son propre outil au service de 1700 familles, discréditant la qualité du travail réalisé par ses agents, dénonçant sa gestion et le rôle des élus, prenant prétexte de la réalité des difficultés sociales et civiques pour faire croire que la SACOVIV serait au bord de l’effondrement, et que seule la main secourable de grandes structures métropolitaines pourrait la sauver.

Je veux rassurer les salariés et les locataires de la SACOVIV et à travers eux tous les habitants de la ville. Je suis déterminé à réaliser la mission que m’a confié madame le maire de faire progresser la SACOVIV à partir de ces acquis vers plus de réactivité, plus de proximité en réponse aux demandes des habitants, tout en l’adaptant au contexte du logement social en général, et au développement de la 3eme ville de l’agglomération.

Je reviendrais sur ces sujets importants prochainement, mais la première étape était pour moi de rencontrer les agents de proximité sur le terrain, après avoir rencontré le personnel du siège.

J’ai donc commencé une série de visite de sites, avec ce mercredi 11 Juin la visite des sites du centre (rue Gambetta, rue Jules Ferry, Boulevard Ambroise Croizat). Ces visites organisées avec le responsable de la proximité, Bruno Nazet, qui connait très bien tous les sites de la SACOVIV, et avec les élus du conseil d’administration qui le souhaitent, ce matin Abdelhak Fadly, se fait d’abord avec les gardiens et agents, autour des questions qui les préoccupent.

C’est l’occasion de la tournée des sous-sols, des allées, des espaces verts, des abris poubelles... et bien sûr, si je connais beaucoup des problèmes rencontrés en général, je vais m’efforcer d’utiliser chaque visite pour suivre une liste précise de problèmes constatés, et de revenir ensuite pour en vérifier l’évolution.

Car pour la SACOVIV comme pour tous les bailleurs sociaux, et même tous les gestionnaires d’immeubles collectifs, le rôle des gardiens et agents de proximité est déterminant. Ce sont eux qui sont en première ligne face aux conséquences concrètes d’une société d’inégalité, de violence, d’irrespect, d’irresponsabilité qui pourrissent si souvent la vie de tant de familles. Une des gardiennes témoignera par exemple de ses difficultés à entretenir un espace quand une locataire très agressive intervient pour refuser qu’elle fasse son travail.

Or, ce métier si difficile est pourtant si peu considéré ! J’ai acquis la conviction dans mon expérience d’adjoint au cadre de vie depuis 2008, que nous jouons tous une grande partie de la réussite de la ville dans ces relations du quotidien entre les habitants et les agents de proximité, en premier lieu les gardiens. Nous devons faire un fantastique effort de revalorisation, de formation, de professionalisation des métiers qui doivent être reconnus, considérés, respectés.

Cette première visite m’a permis aussi de découvrir les sites du centre ville que je ne connaissais que d’extérieur, et de confirmer une des causes physiques des difficultés des sites Ambroise Croizat, l’absence de délimitation claire entre les espaces extérieurs de ces immeubles et les accès à la rue Jules Fery et au centre ville. A plusieurs endroits, les grillages existants, bien faibles, sont défoncés pour permettre le passage, et comme toujours dans pareil cas, on ne sait plus qui est responsable de quoi, et il est impossible pour les agents de maintenir un espace propre quand il est ainsi utilisé comme un "no man’s land".

Je poursuivrai ces visites de sites avec les gardiens pour faire le tour de tous les sites d’ici le 20 Juin, et en même temps, je commence des visites tournées vers les locataires. Elles se feront le mardi à 17h, avec les associations de locataires quand elles existent, et seront très ciblées autour d’un ou deux bâtiments, afin d’être au plus près des préoccupations des locataires.

Au fur et à mesure de ces visites, je mettrai en place un moyen d’assurer le suivi des questions posées et des réponses apportées.

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves