Yves Blein, le pire du politique...

, par  Pierre-Alain , popularité : 27%

Yves Blein cherche désespérément comment se faire remarquer dans une ville qu’il connait mal... Et comme le maire de Vénissieux avec le président de la métropole vient de participer à "la première pierre" [1] de l’immense chantier du futur "Grand Parilly" au Puisoz, un des chantiers majeur de la dynamique Vénissiane, il tente de décrier le projet avec une formule choc "il prédit le pire" !

Il craint que le projet ne se réduise « qu’à des milliers de mètres carrés commerciaux alignés le long du périphérique » avec « des soucis monumentaux de circulation ». Pourtant, il sait bien qu’il y a eu un long travail imposé par la ville qui dès le début a demandé que ce projet, dont il faut rappeler que c’est un projet privé et de compétence métropolitaine, soit un vrai projet de ville, un vrai quartier avec des logements, des espaces verts, et un équipement public d’agglomération. Il le sait bien puisqu’il évoque d’ailleurs 10 ans de maturation ! La ville a obtenu dans ce dossier que les deux grandes surfaces ne soient pas ces horribles boites rectangulaires posées le long d’une grande route comme à St-Priest, mais des équipements d’un vrai quartier, avec des logements, des services, de l’emploi, dans un cadre de vie qui laissera une large place aux espaces verts, à un immense mail piéton qui reliera le tram à la station de métro Parilly... La ville a aussi obtenu que ce projet privé contribue à financer les équipements scolaires publics nécessaires. Et Michèle Picard a même obtenu une innovation mondiale ! Ikea ne sera pas une boite bleue, ce sera le seul IKEA du monde intégré dans un quartier...

Et pendant tout ce temps, qu’a fait Yves Blein, pourtant un des fidèles de Gérard Collomb président de la métropole ? Et qu’a fait le député élu en 2014 sur ce dossier fidèle de Macron et proche du président actuel de la métropole ? C’est simple... rien !

Il s’inquiète même de l’enjeu de la circulation alors qu’il aurait pu soutenir les demandes de la ville à la métropole pour des études alternatives à l’entrée par Joliot-Curie avec le franchissement du tram !

Mais le comble est quand il se permet de dire que « Les collectivités (Métropole, municipalité de Vénissieux, ndlr) n’ont pas suffisamment porté la question de la couverture du périphérique qui aurait alors constitué une véritable agrafe urbaine. »

De qui se moque-t-il ? Qu’a-t-il fait pour que la métropole prenne enfin en compte l’urgence de sortir de la fracture urbaine du boulevard Bonneway ? Que disait-il quand Michèle Picard intervenait sur "l’anneau des sciences" en demandant justement que les études prennent en compte la continuité du périphérique ! que disait-il quand j’intervenais avec l’adjointe à la voirie Sandrine Perrier pour demander une meilleure liaison vélo sur l’axe Joliot-Curie pour la traversée du périph ? C’est simple, rien !

Et il croit qu’en demandant la couverture du périphérique, il va être original ! Mais s’il s’agit de couvrir un périphérique qui ressemble de plus en plus au périphérique parisien, alors nous n’en voulons pas ! Le premier enjeu du périphérique, c’est de réduire le flux de voitures, ce qui suppose de développer enfin les liaisons rails cadencés avec toutes les villes périphériques, ce qui suppose entre autres de faire enfin de la gare de Vénissieux une véritable 3eme gare d’agglomération... Et c’est là que le député Blein se montre au pire du politicien rompu aux déclarations de presse mensongère. Car il fait partie de ceux qui détruisent la SNCF, qui détruisent le service public, qui imposent une réduction des investissements publics pourtant indispensables à la mutation urbaine nécessaire des grandes métropoles...

Bref, il impose la pression de l’austérité aux collectivités locales, commune et métropole, et leur reproche ensuite de ne pas être à la hauteur des grands chantiers d’infrastructures !

Pas la peine d’attendre pour le prédire. Yves blein, c’est le pire du politique tout de suite !

[1symboliquement, cette première pierre était en fait le "premier arbre" de la future esplanade piétonne qui constitue l’artère verte de ce nouveau quartier...

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves