Comptabilité publique et privée...

Le suivi du travail parlementaire est parfois très amusant... tant la recomposition politique macroniste conduit à une pratique "en marche décomplexée" vers la casse de la république...

La loi logement prévoit que tous les offices publics devront adopter une comptabilité privée... Mais pourquoi ? Bien sûr parcequ’elle la loi les pousse vers une gestion des actifs, autrement dit le métier des gestionnaires de bien privés, puisque l’état ne veut plus financer le logement social... Il faut donc "vendre" pour générer des recettes et pouvoir construire et réhabiliter... et vendre de l’actif, ce n’est pas un truc très simple dans une comptabilité publique...

Mais le texte "avoue" au passage une autre raison qui fait sourire tant on nous barratine sur la nécessaire baisse des dépenses publiques...

Il s’agit également d’une économie d’emploi de la fonction publique de la DGFiP, qui emploi les comptables publiques. Le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite a globalement diminué le nombre de personnel des comptables publics affecté à la tenue des comptes des offices. Les moyens sont en baisse sur la comptabilité publique des OPH. Le système d’information HELIOS utilisé par les comptables publics des offices pose des problèmes techniques, connus, qui ne seront pas résolus à courte échéance.

Autrement dit, l’état Français n’est plus capable d’assurer la comptabilité publique de tous les organismes qui en relèvent pas manque de personnel et par l’incapacité de résoudre les problèmes techniques des systèmes informatiques...

Voila la vérité en marche, ou plutôt "en marche" en vérité !... la privatisation généralisée au profit de ceux qui vont vendre les biens publics, autrement dit la casse de la république dans le texte...

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...