Chauffage insuffisant à Max Barel

, par  Pierre-Alain , popularité : 15%

Des habitants du quartier Max Barel (SACOVIV) sont venus en mairie ce mardi 7 Février pour protester contre les dysfonctionnements de chauffage qui les laissaient sans chauffage en pleine période de grand froid.

Le maire a tout de suite demandé à Didier Laurent, directeur général des services techniques, de les recevoir pour comprendre les causes de cette situation anormale et organiser avec la Sacoviv et le gestionnaire du réseau, la meilleure réponse possible.

Très vite, il a été confirmé que ce dysfonctionnement ne concernait pas le réseau primaire qui fournissait bien la chaleur nécessaire à la sous-station, mais que depuis l’échangeur de chaleur jusqu’aux appartements, de nombreux problèmes techniques, qui ne pénalisait pas le chauffage par temps doux, rendaient le système incapables de maintenir une température normale par ce grand froid.

Des actions immédiates ont été réalisées par la société DALKIA, notamment le désembouage de l’échangeur, la purge des radiateurs, la vérification des vannes... Elles ont conduit à couper le chauffage de 10h à 20h (il avait été prévu de le remettre à 16h, mais le désembouage nécessaire a duré beaucoup plus longtemps que prévu)

Les causes de ces pannes sont multiplies
- certaines installations étaient peut-être trop faibles pour tenir les très basses températures. Des vérifications seront faites pour savoir si l’entretien contractuel avait bien été effectué.
- le grand froid a conduit à des débits d’eau chaude beaucoup plus importants que d’habitude, ce qui peut "remuer" dans tous les réseaux les dépôts, et venir obstruer certains endroits, ce qui rend le désembouage très important, mais très difficile en pleine période de chauffe...

Le mercredi soir, les services techniques ont pu vérifier tout de suite l’impact des actions, puisque la température de l’eau sur le réseau secondaire principal était passé de 70° à 85°C. Ce jeudi matin, la situation s’est améliorée dans certains appartements, mais pas dans tous.

Les agents de la SACOVIV, des techniciens de DALKIA et des agents de la ville ont multiplié les mesures de température, et les actions de régulation se poursuivent. Des convecteurs électriques ont été mis à disposition des cas les plus anormaux.

La raison principale semble être le fait que les réseaux se sont emboués en fin de semaine dernière. Il y a 10 jours, le chauffage fonctionnait, mais au bout de quelques jours de températures très négatives, donc de débit d’eau plus important dans les circuits, la boue décollée des tuyaux et radiateurs est venue encrasser des vannes et les échangeurs. Une révision lourde sera nécessaire après la saison de chauffe. En attendant, il faut gérer au mieux et faire la chasse au gaspi, et notamment à tous les entrées d’air anormales.

Une action sur ce point est organisée pour ce vendredi 10 et samedi 11 afin de venir boucher les anciens trous d’aération derrière les radiateurs, trous qui aurait du être obstrué lors de la rénovation il y a 4 ans.

Il faut savoir que cette situation de difficulté de chauffage n’est pas isolée, et que les services techniques de tous les opérateurs de chaleur sont débordés par les pannes dues à la rigueur climatique un peu partout. Le gel fait sauter des canalisations, la demande de chauffage est très forte, et tout incident a des conséquences qui peuvent être tout de suite graves.

Cela ne fait que souligner encore plus la nécessité de parler du droit à l’énergie et des conditions pour le défendre. De ce point de vue, chacun a une part de responsabilité... la ville bien sûr et son délégataire, essentiellement sur le tarif et la capacité à produire la chaleur, le bailleur et son prestataire pour l’entretien et la régulation du réseau secondaire, et enfin l’habitant pour faire attention à la gestion du radiateur, de l’aération...

Il est quand même surprenant de voir des fenêtres ouvertes pendant plusieurs heures quand il faut -10° dehors ! De même, il faut faire attention à ne pas encombrer les radiateurs de serviettes ou couvertures, à vérifier le bon fonctionnement de l’aération [1]... La ville communiquera d’ailleurs prochainement sur ces questions avec l’Agence Lyonnaise de l’énergie.

Reste une situation exceptionnelle à Max Barel qui mobilise tous les acteurs du réseau de chaleur.

[15 minutes suffisent pour changer l’air d’un appartement en ouvrant des fenêtres... Au delà, ce sont les murs et les meubles qui refroidissent et qu’il faudra réchauffer ensuite !

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves