Conseil de la Métropole du 19 Septembre 2016

Et on continuera à chauffer les oiseaux....

, par  Pierre-Alain , popularité : 26%

Peut être y-a-t-il des éléments de langage diffusé par le cabinet car je note que Gérard Collomb puis Gérard Claire nous reprochent de vouloir remunicipaliser la rénovation urbaine ou les réseaux de chaleur. Or, nous ne demandons évidemment pas de telle remunicipalisation , mais une coconstruction de la rénovation urbaine ou une cogestion du réseau de chaleur. Si un tel partenariat pose problème, je m’inquiète.

Venons en à la deliberation avec une innovation puisque le vice président Colin n’a pas présenté la courte délibération, mais à répondu par avance à cette intervention que j’avais évoqué en commission. Il affirme ainsi des éléments qui ne sont pas délibéré.

Car avec cette courte délibération, vous nous proposez de continuer à réchauffer les petits oiseaux pour les 8 prochaines années.... et vous illustrez une nouvelle fois l’incapacité de votre administration à prendre en compte les projets des communes, en tout cas des projets Vénissians.

Car si nous avons engagé à La Feyssine une expérience de méthanisation, rien n’est évoqué dans ce marché de 8 ans pour la station d’épuration de St-Fons, autrement dit, oui nous continuerons à réchauffer l’air, avec l’équivalent d’une chaudière de l’ordre de 5MW...

Il y a près de 5 ans, la ville de Vénissieux a contacté la métropole à ce sujet, après avoir fait réalisé une étude d’opportunité sur le raccordement de cette STEP au réseau de chaleur. Nous avons eu quelques échanges, puis la métropole a fait réalisé d’autres études. Dans le cahier des charges de renouvellement de la DSP de Vénissieux, nous avons inclus une option pour le permettre, vos services en avaient connaissance. Nous avons fait évaluer le coût du raccordement qui pouvait aussi récupérer de l’énergie fatale de l’usine Solvay voisine. L’équation économique était très prometteuse... Vos services nous ont dit qu’il était trop tôt car la STEP faisait face à des difficultés techniques, que vous alliez conduire une étude pour mieux évaluer la puissance disponible, qu’il y avait un problème pour garantir la fourniture... et nous avons donc signé en 2014 un contrat de DSP sans ce raccordement, mais avec toujours la possibilité de le faire et l’engagement du délégataire de réaliser les études nécessaires de son coté.

Les échanges se sont poursuivis avec la métropole et une réunion technique a fait le point en ce début d’année... Oui, c’est long, mais jusque là, c’est la vie de nombreux projets...

Sauf que, surprise, en commission proximité avec cette délibération. Il a fallu répéter ma question pour que le service me confirme. Non seulement, rien n’est prévu en terme de récupération de chaleur pour ce marché de 8 ans, mais les réflexions s’orientent à long terme vers la méthanisation expérimentée à la Feyssine.

Les Vénissians apprécieront... mais aussi les Sainfognards, car je rappelle au maire de Saint-Fons que le raccordement souhaité du quartier de Carnot-Parmentier au réseau de chaleur de Vénissieux supposait un raccordement à la STEP ou aux énergies fatales pour garantir le taux ENR du réseau.

Madame Sibeud m’a répété en commission que c’était un dossier techniquement difficile, avec des litiges... Cela fait des années qu’on nous parle de ces difficultés qui auraient du conduire à une présentation en commission, comme cela a été fait par exemple pour l’incinérateur de Rillieux, et franchement, cela ne nous explique pas pourquoi nous repartons avec la même entreprise si tout était si difficile !

Dans ce dossier, on ne peut que constater l’incapacité de la métropole à assurer la cohérence de ses orientations entre la direction de l’eau et la mission énergie, et à conduire un dialogue respectueux d’une commune partenaire et volontaire.

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves