Conseil de la Métropole du 21 Septembre 2015

La Chine et l’institut franco-chinois de Lyon

, par  Pierre-Alain , popularité : 29%

La création de ce nouvel institut franco-chinois fait suite à la visite officielle par le Président de la République Populaire de Chine, du lieu historique de l’ancien institut franco-chinois créé en 1921.

Le débat public en France a tellement dénoncé un régime dictatorial et corrompu, reprenant les campagnes médiatiques impulsées par la CIA sur le Tibet ou le Xinjiang, les travailleurs migrants, les manifestations des parapluies... qu’il est réjouissant pour un communiste de voir le président de notre métropole recevoir en grande pompe le président du plus grand parti communiste du monde.

Le camarade Jinping, car nous sommes plusieurs à l’appeler camarade, a pris la direction d’un pays qui a réalisé un bond en avant prodigieux. Avec tous les drames et les erreurs que les communistes chinois eux-mêmes discutent avec acharnement, la Chine a réalisé son développement avec un coût social et environnemental beaucoup moins élevé que ne le fut le développement du capitalisme européen avec le colonialisme et le travail des enfants, d’Amérique du Nord avec l’esclavage et le génocide amérindien, et même de l’extraordinaire développement soviétique jusqu’en 1970.

Mieux encore, ce développement s’est fait sans que l’armée chinoise n’intervienne nulle part alors que nos pays ont une longue histoire coloniale dont notre politique étrangère ne sort toujours pas, et que la puissance US est d’abord militaire et interventionniste, générant partout drames et terreurs.

Vous connaissez tous les faits : la Chine est passée en 20 ans de 5% à l’équivalent du PIB US, le revenu moyen chinois a dépassé le revenu moyen grec, et avec vos politiques de baisse des coûts du travail, le revenu moyen d’un chinois sera supérieur avant 10 ans au revenu moyen d’un Français !

Nous avons reçu à Vénissieux en Janvier 2015 une délégation du parti communiste chinois pendant 2 jours. La rencontre a été passionnante, notamment sur la question clé de la capacité ou non d’un état populaire à contrôler et maitriser le capitalisme et ses affairistes. Je vous livre l’idée clé du directeur du centre de documentation du PCC qui traduit et diffuse ses écrits.

Nous avons tiré toutes les leçons de l’effondrement soviétique. En Chine, les ouvriers connaissent bien le capitalisme, et notamment le capitalisme occidental. Quand ils défendent leurs droits, ils lui font face, et c’est l’état socialiste et le parti communiste qui interviennent pour contraindre les entreprises occidentales à respecter leurs droits.
Vous connaissez peut-être les longues grèves des usines d’automobile chinoises il y a deux ans. Vous ne savez sans doute pas qu’elles se sont terminées par l’adoption d’une loi transformant les CDD en CDI au bout de deux ans...

Alors longue vie à ce nouvel institut, et longue vie à la Chine et son modèle socialiste, son rêve d’une "société de moyenne aisance" pour 1,5 milliards d’humains. Une société de moyenne aisance, c’est typiquement une expression chinoise, mais c’est intéressant pour nous... En fait, notre problème, c’est que nos élites veulent vivre dans un luxe toujours plus grand, et ont besoin que la majorité vive dans la pauvreté. Le creusement des inégalités est au cœur des mentalités capitalistes. la moyenne aisance pour tous, c’est à creuser !

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves