La nouvelle chaufferie atteint ses objectifs... avec la même biomasse qu’avant !

, par  Pierre-Alain , popularité : 16%

Ce 25 Novembre, le maire a visité la nouvelle chaufferie bois qui fonctionne depuis le 2 Novembre. L’installation qui est dans le même batiment que la précédente a été reconstruite dans le cadre d’un avenant qui garantit 40% de chaleur bois aux abonnés...

Donc les risques du projet et de l’exploitation étaient totalement à la charge de la SECV... Reste que si cette chaufferie fait mieux que les 40%, le gain sera partagé entre délégataire et abonnés... donc nous avons bien entendu tout intérêt à ce que son fonctionnement soit exemplaire...

C’était le but de la visite, vérifier avec le délégataire que les objectifs de production de chaleur et de respect de l’environnement serait atteints... durablement.

C’est ce que nous avons pu constater pour la journée du 25/11. Le délégataire précisera que les procédures de validation par un organisme officiel (l’APAVE) sont encours et que les résultats seront connus avant Noël. De même, il faut bien entendu attendre un certain temps pour être totalement sûr de la durabilité des résultats.

Celà dit, tout indique que les résultats seront bons et que l’exploitation de la chaufferie sera robuste... Le premier mois de production dépasse largement tou ce qui avait été fait précédemment !

Et une nouvelle très importante pour tout le monde, c’est que cette nouvelle chaufferie brûle la même biomasse qu’auparavant ! C’est d’ailleurs le seul point commun avec le grappin qui prend le bois du stock d’entrée pour le déposer dans les espaces de chargement... C’est bien un bois qui contient des restes d’élagage, de travail du bois... avec un taux d’humidité assez élevé, tel que prévu dans le programme initial...

C’est un élément essentiel pour conforter la demande d’indemnité en justice de la ville ! La société CRYSTAL dont la chaufferie a du être démolie tente de se défendre en accusant le bois... Nous faisons la démonstration que c’est bien la conception et la réalisation de la chaufferie qui était en faute !
JPEG

Nous avons pu vérifier ensuite toutes les améliorations apportées dans la conception de cette chaufferie. D’abord, tout est doublé pour rendre les deux chaudières totalement indépendantes. Quelque soit la partie en panne, on n’arrêtera qu’une des deux chaudières, l’autre pouvant rester en fonctionnement.

De même, dans les rails qui emportent le bois vers les chaudières ont été entièrement carénés. Il n’y a donc pas de poussières qui se répandent dans le batiment et qui posait de nombreux problèmes d’entretiens précédemment.
JPEG

Enfin, nous arrivons aux chaudières et aux instruments de contrôle. Bien sûr, impossible de visiter les chaudières elles-mêmes, comme nous l’avions fait pour l’allumage en Juin, si j’ai bien noté, la température dépasse 700°C à l’intérieur !

Par contre, les écrans qui montrent les mesures sont très parlant.... La puissance instantanée de chaque chaudière varie entre 5,9 et 6,2MW... et quand on regarde la courbe sur 2 ou 3 jours, la moyenne est clairement un peu au dessus de 6MW...

L’objectif de production peut donc être respecté...

JPEG

Et un peu plus loin la baie de contrôle qui affiche notamment tous les indicateurs environnementaux... Bien entendu, ils doivent être regardés sur une longue période (au moment ou on les regardait, l’émission de poussières étaient beaucoup plus basse que la norme de 50g). Mais première indication imprévue. Si cette chaufferie apportera évidemment un plus pour les gaz à effet de serre, et qu’elle est conçue pour faire mieux que la norme sur les poussières, les premières mesures semblent indiquer qu’elle peut faire mieux aussi pour l’oxyde d’azote...

Toutes ces mesures sont évidemment à suivre dans le temps, ca ce qui importe à la fin pour les riverains et l’agglomération, c’est bien de savoir quelle quantité des différentes rejets seront constatés dans l’année...

JPEG

Enfin, nous avons l’expérience de la première chaufferie. Les résultats au moment de la recette étaient certes moins bons, mais étaient toutefois acceptables. C’est au bout de quelques mois que les mauvaises nouvelles sont arrivées.

Ceux qui ont connus la précédente chaufferie le disent tous. Celle-ci n’a rien à voir. L’expérience acquise depuis 10 ans par les concepteurs et les constructeurs joue à plein. Nous avons une chaufferie avec les meilleurs techniques connues aujourd’hui. Et tout indique qu’elle a été conçue et fabriquée pour durer...

Pour être prudent, attendons le conseil de transparence du réseau de chaleur de l’automne 2011... Nous aurons alors un an de résultat...

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves