SACOVIV : Visites de site, suite...

, par  Pierre-Alain , popularité : 45%

J’ai poursuivi cette semaine le tour des sites de la SACOVIV avec les quartiers Max Barel, Couloud et Duclos, trois matins de suite...

Ce qui me frappe au fil de ces visites, c’est bien sûr d’abord la rencontre avec les gardiens. Je leur ai à tous répété le message principal de ces visites :

"pour la SACOVIV comme pour tous les bailleurs sociaux, et même tous les gestionnaires d’immeubles collectifs, le rôle des gardiens et agents de proximité est déterminant. Ce sont eux qui sont en première ligne face aux conséquences concrètes d’une société d’inégalité, de violence, d’irrespect, d’irresponsabilité qui pourrissent si souvent la vie de tant de familles."

Bien sûr, il faut améliorer la réactivité de la SACOVIV sur les questions du quotidien, les "petits" problèmes, qui donnent le sentiment que rien n’est possible, que, en quelque sorte, nous reculons collectivement devant les difficultés.

Mais si ces visites permettent de voir les points noirs, les problèmes, elles me permettent aussi de mesurer à quel point les gardiens et agents de proximité ont été marqués par les batailles médiatiques contre la SACOVIV. Leur travail est difficile. Ils et elles font face en première ligne aux incivilités, aux délits même, et parfois aux violences que connait notre société si inégale et injuste. Mais le pire pour eux, serait de ne plus avoir confiance collectivement dans la volonté de la SACOVIV, outil de la ville, pour résister et progresser au service des locataires dont la grande majorité veut un cadre de vie correct pour vivre ensemble dans un logement accessible.

Nous avons sans doute beaucoup à faire pour valoriser, professionnaliser, soutenir le travail de proximité. Cela suppose de se parler franchement sur ce qui doit être fait et qui ne l’est pas, et sans doute de faire plus pour animer, motiver, former, et mener en permanence une bataille déterminée contre les incivilités. En tout cas, j’ai compris en les écoutant que, chacun à sa manière, les agents de proximité de la SACOVIV étaient attachés à leur résidence et à leur travail.

L’objectif de visites hebdomadaires du logement social, qui se traduira sans doute par une visite mensuelle sur un site SACOVIV avec les locataires, est un engagement au service de tous les personnels de la SACOVIV pour apporter ma contribution au nom de l’équipe municipale à la construction de ce qu’on pourrait appeler ’un "front uni pour la SACOVIV" avec les agents et les locataires qui veulent défendre leur quartier et le vivre ensemble.

Car le deuxième enseignement de ces visites, dans lesquelles j’ai aussi eu quelques contacts avec des locataires de passage, et parfois même qui avaient entendu parler de mes visites de site, c’est le besoin de se serrer les coudes entre agents et locataires ! Bien sûr, il peut y avoir des questions à discuter, des insuffisances à résoudre, des tâches à améliorer... Mais si ceux qui veulent qu’un quartier réussisse s’engueulent, ils ne risquent pas de changer l’ambiance dans une résidence... Je le répéterai aux locataires souvent : que celui qui veut faire le travail quotidien des gardiens le dise...

Après deux années de crise de direction, et son exploitation politicienne que tout le monde connait, le directeur provisoire de la SACOVIV a su reconstruire avec les agents une ambiance normale de travail, et la fête récente pour un départ en retraite en était révélatrice. Les locataires ont pu s’en rendre compte au niveau du contact téléphonique. Le travail se poursuit avec les gardiens pour définir clairement ce qui doit être fait et le résultat attendu, ce que le directeur appelle "l’état standard d’un bâtiment" auquel les locataires ont droit.

L’objectif est de créer en toute transparence avec les locataires un "contrat de confiance" qui permet à chacun de vérifier que ce qui doit être fait est bien fait,et de comprendre qu’on ne peut pas faire tout. Tous les locataires savent que la première qualité de la SACOVIV est dans ses loyers les plus bas de la ville ! Ce loyer doit avoir en contrepartie un service réel et garanti, mais chacun doit comprendre que si on veut plus de services, il faut s’interroger sur son financement.

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves