SACOVIV : première rencontre de locataires

, par  Pierre-Alain , popularité : 15%

Ce mardi 17 Juin, j’ai fait la première rencontre de locataires, sur les tours 22 et 24 du Monnery. Rencontre préparée en direct avec quelques locataires qui m’avaient sollicité, elle n’avait pas fait l’objet d’invitation publique. La question des modalités d’invitation est en discussion, pour privilégier des rencontres ciblées sur quelques allées, et favoriser un dialogue le plus direct et concret possible.

La rencontre s’est faite avec 6 locataires et a permis un échange utile, qui, me semble-t-il confirme le sentiment que des choses peuvent s’améliorer. Les difficultés de voisinage entre quelques locataires semblent se résorber, je reste disponible d’ailleurs pour aider à la médiation, tout en rappelant à chacun ses devoirs.

Par contre, certaines questions restent difficiles, comme les problèmes d’assainissement sur l’espace de jeux. Il est presque certain que le puits perdu ne joue plus son rôle. La question du nettoyage des feuilles qui bouchent les regards d’évacuation des eaux fait discuter. Cela fait partie du travail en cours pour définir ce que le directeur présentera comme "l’état standard" de l’entretien que le locataire est en droit d’attendre. Il s’agit de définir clairement le résultat attendu du travail d’entretien, et le directeur expliquera qu’il faut mettre en rapport ce niveau de service avec le niveau des loyers qui le finance.

Car si les locataires ont raison d’exprimer des attentes, des insatisfactions, il faut aussi se dire franchement ce que la SACOVIV doit faire ou ne pas faire. L’objectif n’est pas de dépenser sans compter sur tous les sujets, mais de maintenir un niveau normal d’entretien, de résister à la pression des incivilités et vandalismes, et donc de dépenser au bon endroit, en décidant sur certains sujets de faire plus, par exemple pourquoi pas de sécuriser les accès pompiers par un système réellement incassable, et par contre sur d’autres sujets, de choisir des solutions moins chères.

C’est un travail patient qui sera conduit de manière transparente et qui sera discuté lors de ces visites périodiques de sites.

Le matin même, la visite de la tour 24 m’avait montré la difficulté de l’entretien quotidien avec un escalier visiblement squatté à plusieurs étages, avec le pire de ce qu’on peut trouver, encombrants, excréments, détritus, casse d’éléments divers, portes.. Encore un exemple qui confirme le message : On peut certes critiquer les gardiens, mais il faut voir dans quelle situation ils font parfois leur travail. Et j’ai toujours envie de dire "que celui qui leur jette la première pierre aille faire leur travail pendant une semaine seulement !"

J’avais aussi noté les traces de brulures sur le plafond de l’allée, et j’étais arrivé juste après la découverte de la tentative d’incendie dans l’ascenseur, rappelant les évènements graves qui s’étaient déroulés il y a 2 ans. J’ai pu confirmer en direct que la première réaction de la SACOVIV, président et direction ensemble, avait été d’alerter la police, de faire intervenir l’identité judiciaire, et de faire vérifier l’ascenseur par l’entreprise pour être sûr de n’avoir aucun risque, même si de visu, on pouvait penser que le feu de tapis n’avais fait que salir le sol.

Ces visites de sites seront annoncées prochainement lors d’une conférence de presse, et elles seront l’occasion sur ce blog de suivre l’activité du président de la SACOVIV avec les locataires.

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves