Smart-Elec à la médiathèque : - 30% !!!

, par  Pierre-Alain , popularité : 24%

Une belle initiative ce mardi 6 février à la médiathèque, le matin avec une présentation de la médiathèque et du projet "Smart electric Lyon" qui a permis d’améliorer le confort d’usage et de réduire fortement les consommations électriques, et des ateliers qui ont réunis des dizaines d’usagers et 170 enfants des écoles de Vénissieux, et même une classe de lycée de Villeurbanne invitée par un enseignant du lycée Marcel Sembat...

La rencontre commencait par une visite qui faisait découvrir, y compris à certains élus, l’histoire remarquable de la médiathèque, prix mondial d’architecture de Dominique Perraud, qui a repris des éléments de la Bibilothèque Nationale de France, et qui innovait dans les années 90 pour sortir d’une architecture "imposante" et rechercher une architecture qui fait disparaitre les murs, ce que chacun pouvait remarquer pendant la visite, lors d’un moment de soleil, en admirant la ville et les arbres qui se reflètent dans une paroi pourtant translucide et qui joue d’une transition douce entre le dehors et le dedans du batiment...

Une réussite architecturale et aussi culturelle et sociale, car les Vénissians, et notamment les jeunes, se sont appropriés cette médiathèque qui contient un "péristyle", sorte de couloir intérieur qui en fait le tour et dont le forum, aligné sur le tram et l’avenue Marcel Houel est devenu un lieu de rendez-vous...

Mais le responsable de la médiathèque qui assurait la présentation, Stéphan Martinez, utilisait à quelques reprises le mot "électricité" pour introduire le sujet du jour, évoquant la nécessité d’un éclairage intérieur permanent, et les luminaires très particuliers eux-aussi repris de la BNF... Cela préparait une transition facile avec l’action conduite par la ville dans le cadre Smart Electric de EDF....

En introduction, j’ai remercié les présents, dont des élus (dans le désordre) de Solaize, Saint-Priest, Saint-Fons et des agents de Vaux-en-Velin, Rillieux, Bron... le Sigerly, la mission énergie de la métropole...

J’ai rappelé que la ville avait fait face sur cet équipement à des difficultés de gestion du système de chauffage et de climatisation qui généraient de vrais mécontentements chez les usagers. Des actions avaient été conduites à la fin des années 2000 avec des résultats insuffisants, et l’opportunité de mener une action mieux outillée s’est présenté avec l’appel à projet du Sigerly en 2013 pour participer aux expériences Smart Electric conduites par EDF [1].

Quand le site la médiathèque a été retenu, nous étions évidemment content, mais interrogatif sur ce que nous pouvions en attendre, car nous avions l’expérience d’une exploitation difficile, et personne ne pouvait accepter une "sobriété" énergétique qui se traduirait par l’inconfort thermique des usagers... Et nous savions qu’il était impossible de toucher au bâtiment ni à l’aménagement intérieur.

Le démarrage du projet a été d’ailleurs un peu laborieux, il fallait un porteur de projet fort, bien investi, qui maîtrise les installations techniques, mais aussi une relation forte avec l’équipe de la médiathèque. La démarche proposée par Smart Electric par son approche expérimentale, novatrice , sans investissement mais par de la meilleure gestion énergétique a permis progressivement de découvrir un potentiel d’économies riches et qui a motivé tout les acteurs...

La qualité de travail avec les équipes de la médiathèque a permis de résoudre un par un de nombreux problèmes ou situations signalées par les usagers, avec un comité de pilotage régulier, qui a permis de sortir de relations plutôt conflictuelles concernant le chauffage. Le système de gestion technique centralisée de la ville a permis d’associer les données de températures, d’hydrométrie et de chauffage aux données électriques... Le lien avec les acteurs de la médiathèque a permis de faire le lien avec l’activité des usagers...

Une information détaillée a été élaborée pour tous les agents avec la direction de la médiathèque, et cela a permis à chaque étape de valider les actions en terme de confort et d’effets.

A l’expérience, on se rend compte que cette instrumentation détaillée et précise et ce suivi avec les usagers permet de mieux connaitre le fonctionnement d’installations qui sont complexes, et qui ne fonctionnent pas toujours selon le mode attendu...

Je remercie tous les acteurs de ce projet et bien sûr EDF avec sa filiale Netseenergie qui porte la démarche Smart Electric et je peux dire que le résultat est plus que positif, puisque nous avons déjà réduit les consommations électriques de 30% en visant pour l’été prochain 40% en ayant amélioré le confort des usagers. C’est le sens positif qu’on peut donner à la notion de sobriété, qui doit être une gestion intelligente de l’énergie pour apporter un service de qualité aux usagers.

Consommations électriques de la médiathèque de Vénissieux
A noter que la médiathèque consommaient au début pratiquement 1000MWh... et que les premères actions conduites par la ville avant Smart-Elec avaient permis de baisser la consommation de 20%... le résultat obtenu par Smart-Elec ne portait donc pas sur les premiers gains dont on sait qu’ils sont les plus faciles...

Cette collaboration réussie donne évidemment envie de poursuivre et nous avons juste à coté le bâtiment de l’hôtel de ville qui est le plus gros consommateur énergétique du patrimoine communal. Il y a beaucoup à faire sur ce bâtiment pour le chauffage, mais il y a aussi beaucoup à faire sur l’électricité. Nous avons réalisé un audit énergétique... la réflexion est encours et je pense que nous engagerons des choses cette année...

Après la présentation de la démarche Smart Electric par EDF et des détails de l’action réalisée sur la médiathèque par les services EDF et ville, des ateliers découvertes étaient proposés et ont eu beaucoup de succès, avec 170 enfants inscrits venant de 8 classes de primaire et de lycée de Vénissieux, et même un groupe de lycéens villeurbannais invités par un enseignant Vénissian...

[1voir la présentation de ce programme de maitrise de l’énergie conduit par EDF en faisant le lien entre données et énergies...http://www.smart-electric-lyon.fr/edf-innove-dans-le-smart-office/

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves