Lettre ouverte à mes amis et lecteurs...

, par  Pierre-Alain , popularité : 75%

Les élections européennes ont donné l’impression d’un événement, hausse de la participation, duel en tête Macron-Le Pen gagné par le RN, mais relançant Macron pour ses réformes après une période difficile pour lui, de l’affaire Benala aux gilets jaunes... Un événement qui semble être un bouleversement politique, les partis traditionnels LR et PS remis en cause, les verts en troisième position...

Après quelques jours, on se demande pourtant quelle est la part d’effet médiatique temporaire... Car au fonds, le rapport de forces politique a-t-il changé ? Macron semble plus déterminé que jamais dans ses réformes, et la défense des services publics, des droits et du pouvoir d’achat toujours plus difficile...

Pourtant, il y a bien des tendances nettes sur 25 ans, depuis la fin de la période Mitterrand de l’union de la gauche [1] :
- Un glissement marqué à droite (+5%), renouvelé par Macron, et tiré par la montée en puissance de l’extrême-droite (+8%), que Sarkozy avait su récupérer ce que n’a pu faire Wauquiez, mais pour ceux qui espèrent en une république sociale, cela ne change rien !
- Une gauche affaiblie et émiettée (-7%), avec des écologistes en progrès lent [2] (+3%) qui ne compense pas l’affaiblissement socialiste (-9%), la gauche dite "radicale" restant stable.

C’est dans ce contexte que se préparent les élections municipales et métropolitaines de mars 2020, et le plus probable, c’est qu’elles confirment ces tendances dans une fracture citoyenne toujours plus forte, avec le rejet des institutions et de toutes les forces politiques. C’est pourquoi j’ai voulu dans cette lettre à mes amis appeler à un sursaut citoyen.

Bien sûr, je pense que Vénissieux a les ressources pour résister une nouvelle fois à ce glissement possible à droite, je sais que le rassemblement large réalisé en 2014 et 2015 autour de Michèle Picard a un bilan très positif, mais je sais aussi que la crise sociale et politique s’est aggravée, que l’exaspération sociale reste forte. Elle peut se retourner contre le gouvernement, ses réformes et ses soutiens, mais Macron a montré sa capacité de rebondir avec le large soutien des médias, de diviser les autres en les accusant de "populisme" pour se valoriser comme "progressiste".

Il arrive même à faire croire que pour le climat, il faudrait accélérer les réformes contre le service public, privatiser encore plus, et faire appel aux lobbys privés de l’éolien offshore ou du gaz pour continuer à défaire le service public d’EDF en augmentant la facture pour les usagers ! .

Je sais aussi qu’après les victoires de droite en 2014, Vénissieux se retrouve bien isolée dans le rapport de forces politique métropolitain, alors même que nous travaillons avec beaucoup d’autres sur des projets concrets !

C’est pourquoi je lance un appel à tout ceux qui tiennent aux services publics, aux droits des salariés, à l’investissement dans l’éducation et la culture, tous ceux qui savent que l’urgence climatique en France nécessite un investissement public massif dans les infrastructures ferroviaires et de transport en commun. Tous ceux-là doivent se mobiliser et se parler.

Une nouvelle république est à inventer et on ne le fera pas en quelques mois. La souveraineté du peuple dans les décisions économiques est à retrouver et on ne le fera pas en quelques mois. Les partis politiques sont à reconstruire, et on ne le fera pas en quelques mois. Une autre politique nationale énergie-climat est urgente et on ne la gagnera pas en quelques mois [3]

Mais même si nous avons des points de vue différents sur toutes ces questions, nous savons que ce sera plus difficile d’y répondre si les droites sont victorieuses en 2020, de la droite macroniste à l’extrême-droite en passant par les "républicains". Car si nous sommes très critique des politiques conduites par la gauche gouvernementale de Mitterand, Jospin ou Hollande, c’est justement qu’elle faisait la course à droite avec la droite. Jospin a battu tous les records de privatisation, Hollande des cadeaux fiscaux aux entreprises... Mais à chaque fois que la droite revient en force, c’est pour aller encore plus loin contre les services publics, les statuts, les salaires...

Alors j’espère que l’été permettra à tous de prendre conscience du besoin d’un rassemblement citoyen pour défendre les acquis de la ville, défendre sa place dans la métropole, et faire émerger en 2020 l’idée qu’une autre métropole est possible.

L’été est propice aux lectures et au temps libre... Je vous appelle à prendre le temps d’écrire pour donner votre avis sur ce qu’il faudrait faire pour poursuivre l’histoire de notre ville belle et rebelle, humaine et durable comme le propose notre agenda 21,. Comment donner plus de places à la démocratie citoyenne ? plus de places aux habitants dans la vie de la cité ? comment donc commencer à surmonter la crise démocratique qui bouscule la société ? comment ne pas laisser le terrain aux affaires et aux populistes ? Peut-on imaginer une autre métropole solidaire de sa région comme de ses communes ?

Il faut évidemment un projet pour la ville et pour la métropole. L’équipe municipale avec Michèle Picard a évidemment beaucoup d’idées, mais votre contribution est essentielle. On ne peut pas surmonter la fracture citoyenne sans des citoyens qui prennent la parole ! A vous donc !

[1voir la présentation de ce graphique des tendances depuis 1993

L’évolution des rapports de forces politiques en France

[2rappelons que le score EELV de 2019 est inférieur à celui de 2009...

[3Au passage, je rappelle que l’urgence climatique est mondiale et que l’urgence absolue est de sortir de l’électricité fossile, qu’on trouve principalement aux USA, en Allemagne, en Pologne et en Chine...Un Français émet juste un peu moins de carbone qu’un chinois, 2 fois moins qu’un allemand, 4 fois moins qu’un états-uniens...

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves