un rachat qui renforce la SACOVIV

, par  Pierre-Alain , popularité : 42%

Dans le quartier Max Barel, les élus du PS métropolitain de Vénissieux diffusent un tract mensonger concernant le rachat par la SACOVIV des logements vendus par ICF au square Lebond. Ce tract reprend leur intervention au conseil municipal mais en cachant totalement les réponses précises apportées en séance.

Non, ce n’est pas la ville qui a demandé à la SACOVIV d’acheter 87 logements au bailleur ICF, mais c’est au contraire la SACOVIV qui s’est fixé l’objectif d’agrandir son parc pour tenir compte des remarques de ses tutelles ministérielles qui nous reprochaient un coût de structure par logement trop élevé. La SACOVIV travaille donc pour une augmentation de son parc, ce qu’elle fait au Monery avec les immeubles Harmonia et Comédie, ce qu’elle va faire avec le projet qui s’engage d’un nouvelle immeuble locatif dans la parcelle "C3" du Monery en prolongement de la rue Bela Bartok, et ce qu’elle a réussi à faire en faisant une offre à la vente par ICF de ses logements square Lebond.

La proposition de rachat faite par la SACOVIV répondait à deux exigences :
- ce rachat ne devait pas pénaliser les locataires existants de la SACOVIV. Pas un euro des loyers de locataires n’est et ne sera utilisé pour financer ce rachat
- la SACOVIV devait faire une proposition qui lui permettait de financer des travaux pour ces immeubles dans l’avenir,sans pénaliser son programme de travaux sur les autres sites.
Autrement dit, le prix de vente et les travaux nécessaires devaient se financer totalement par l’équilibre de la gestion de ce nouveau site.

Et je suis très fier pour la SACOVIV du travail réalisé par l’équipe de direction qui a permis de convaincre ICF de la pertinence de notre offre, alors que nous étions en concurrence avec des bailleurs privés.

Tous ceux qui dénonçaient une SACOVIV en difficulté et pour certains presqu’en faillite en sont pour les frais de leurs mensonges. La caisse des dépôts, avec qui nous avons beaucoup travaillé pour monter le financement confirme par son prêt qu’elle nous fait confiance et est prête à accompagner notre développement.

Et non encore, ce rachat ne se fait pas en freinant le plan de travaux pour nos sites existants. Il est financé par un emprunt spécifique, totalement complémentaire au plan stratégique de patrimoine de la SACOVIV qui permet le financement du nouvel immeuble locatif du Monery, mais aussi des réhabilitations lourdes de plusieurs sites :
- des tours du Monery, réhabilitation thermique, mais aussi des espaces extérieurs pour accompagner le futur tracé de la rue Beethoven. Ce projet fera l’objet rapidement d’une première information aux locataires. La concertation se fera en début d’année 2016 pour des travaux qui commenceront au dernier trimestre.
- du quartier du Couloud dans le cadre de l’ANRU. Nous attendons la signature de la convention de la ville avec la métropole et l’état pour engager les études sur cette opération. Cette réhabilitation devrait se faire dans les 4 années qui viennent.
- et enfin du quartier de Croizat,pour lesquels nous avons décidé d’une réhabilitation orientée vers la prise en compte du vieillissement, parce que nous faisons face à une augmentation des demandes d’appartements accessibles et adaptés

Et ces trois grandes opérations de réhabilitation seront complétés par des travaux sur les autres sites avec notamment une intervention pour la résidentialisation de Max Barel avec le contrôle du stationnement coté Allende, et une solution de collecte qui tiennent compte d’une situation qui parait inacceptable, avec des incendies répétés de bacs, des dépôts quasi permanents à coté des bacs.

Bref, le rachat du square Lebond est pour la SACOVIV et ses locataires une bonne nouvelle, et tant pis pour les politiciens qui croient qu’on peut raconter n’importe quoi dans la polémique médiatique.

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves