Conseil de métropole du 10 Décembre 2018

De tout le pays monte la colère populaire contre l’injustice sociale et fiscale

, par  Pierre-Alain , popularité : 41%

Ce voeu du groupe communiste, parti de gauche et républicain avait été accepté en conférence des présidents, mais le président de la métropole a refusé de le mettre aux voix, considérant que le règlement intérieur ne permettait pas de voter un voeu ne concernant pas les compétences de la métropole, comme il venait de le faire pour un voeu de soutien aux pompiers, proposés par le groupe GRAM...

Macron vient de parler à la télé, visiblement, les macronistes ne veulent pas de débat faisant écho aux luttes sociales ! Silence dans les rangs !


De tout le pays monte la colère populaire contre l’injustice sociale et fiscale. Des millions de femmes et d’hommes constatent qu’ils ne s’en sortent plus et n’acceptent plus de payer de plus en plus cher pour survivre avec des salaires de misère, des pensions sans cesse rognées, des allocations sacrifiées sur l’autel de l’austérité.

Ce gouvernement a renforcé et accéléré une politique au service de la finance et des ultra-riches, et demande toujours plus d’efforts aux salariés, aux privés d’emplois, aux jeunes, aux retraités. Les femmes en sont d’ailleurs les premières victimes et sont fortement mobilisées.

Ce gouvernement justifie sa politique d’inégalités par la fausse promesse de la théorie du "ruissellement".

Ce gouvernement justifie l’augmentation des prix et des taxes en faisant croire qu’elle est nécessaire à une transition écologique.

Mais nous savons que l’arrogance des ultras-riches qui sont les seuls bénéficiaires de la politique du gouvernement ne crée ni croissance ni emploi, et enferme au contraire notre peuple dans les bas salaires, les emplois précaires, la domesticité.

Mais nous savons que l’humanité ne peut relever le défi climatique sans remettre en cause la logique économique du profit-roi qui est au coeur du court-termisme que nous impose la "concurrence libre et non faussée".

L’urgence pour la planète est de mettre en cause les logiques militaires pour faire reculer la domination des pétro-dollars, et plus généralement l’économie carbonée et permettre une réelle transition énergétique. La France avec ses compétences scientifiques et techniques, notamment de sa filière nucléaire comme le demande le dernier rapport du GIEC, pourrait jouer un rôle important pour aider les pays dépendants du charbon à en sortir rapidement.

Car la France est aujourd’hui un bon élève du climat, et il est irresponsable de faire croire que des mesures punitives sur les déplacements, le logement ou la consommation des Français pourrait avoir le moindre impact sur l’avenir de la planète.

Par contre, la France détruit depuis des années son modèle social qui assurait la protection des plus faibles, des retraités, des jeunes, des femmes, et elle est devenue vice-championne en 2017 de la croissance du nombre de millionnaires !

C’est pourquoi nous demandons que le gouvernement réponde à la souffrance et à la colère du pays avec de premières mesures
- augmentation du SMIC de 200 euros nets. Négociations nationales pour une augmentation générale des salaires et pensions, dans le public comme dans le privé.
- moratoire généralisé sur les hausses de prix et de taxe pour 2019 qui frappe la consommation de tous et taxation du kérosène
- taxation exceptionnelle des 10 milliards de profits annuels des compagnies pétrolières
- arrêt de toutes les mesures de fermeture de lignes ferroviaires de proximité
- plan d’urgence pour la relance du fret ferroviaire ;
- retour à une TVA de 5,5 % sur les transports en commun.
- rétablissement de l’ISF

Il faut de telles mesures de rupture pour sortir des fractures politiques et citoyennes qui détruisent notre démocratie.

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • l’avenir de la SACOVIV

    Encore une fois, les élus socialistes en marche de Vénissieux, par la voix de Mr Dureau, ont fait (...)

  • Stéphane Baudet...

    Mr Girard a une nouvelle fois repris ses diatribes dénonçant tout dans la gestion municipale, et (...)

  • La métropole, enfin ?

    Le conseil municipal du 3 avril prenait connaissance du bilan comptable des transferts de (...)