Quartier Pasteur

Accès au collège Aragon Visite du 2 Avril 2009

, par  Pierre-Alain , popularité : 15%

Visite pour évaluer le fonctionnement de la nouvelle entrée du collège Aragon sur la route de Corbas et présenter le projet de réalisation d’un parking sur le terrain d’un ancien préfabriqué...

Comme souvent, la visite a permis aussi de constater divers problèmes de la vie en ville, contraintes de circulation pour les handicapés ou poussettes, comme risque avec des installations non conformes...

Un raté ce vendredi... pas de conseil de quartier ? Francis Rambeau contacté n’a pas été prévenu et n’est pas disponible. Vérification faite, la convocation était ancienne et n’a pas été relancée récemment. Pour les prochaines visites, une nouvelle procédure d’invitation sera mise en place, élargie aux habitants ayant écrit à la ville récemment, et complétée par un communiqué de presse.

La visite a donc commencé avec le principal du collège et son adjoint, ainsi qu’un parent d’élève (et ses petits enfants qui sortaient de l’école...).

Visiblement, l’aménagement de la sortie du collège donne satisfaction. S’il les risques urbains de la route de Corbas et de sa circulation sont réels, l’expérience montre que cela fonctionne, les élèves tenant compte de la rue, et les automobilistes étant assez respectueux du passage piéton. Sauf une petite minorité de chauffeurs "frimes" qu’on rencontre partout, la vitesse constatée par l’équipe du collège reste limitée devant le collège et dans le carrefour.

L’entrée du collège sur la route de corbas. L’espace à droite qui longe le début du chemin des razes fait l’objet du projet.
JPEG

Le terrain est en fait fortement surélevé, sans doute suite à des remblais lors de travaux il y a longtemps. Le projet prévoit de rabaisser le sol pour le mettre au niveau de la route.

JPEG

La conséquence est que les arbres existant qui sont du coté de la route ne peuvent être conservés tels quels. Un platane qui avait une certaine valeur a été prélevé par une machine spéciale, qui extrait un tube de 2 mètres de diamètre avec l’arbre. Il a été replanté pour l’année dans la pépinière municipale et sera replacé après les travaux cet automne.

Un grand platane magnifique de l’autre coté du terrain sera conservé.

JPEG

La circulation prévue sur ce parking est organisée depuis le chemin des razes avec une entrée coté route de corbas et une sortie plus en arrière. Le parent d’élève fait remarquer qu’il y a un risque de bouchon à l’entrée du parking avec le risque de blocage entre les flux d’entrée et de sortie aux heures d’affluence.

Les services considèrent que de toute façon, il serait difficile d’interdire aux voitures d’entrer directement par la première entrée, et que le fonctionnement à l’expérience serait plus naturel ainsi. De toute façon, le sens de circulation pourra être revu sans difficulté, puisqu’il n’est matérialisé que par des flèches peintes...

Le chantier sera réalisé cet été, et sera terminé sans doute fin septembre. Les travaux les plus gênants pour l’entrée des élèves seront terminés rapididement et n’auront donc pas d’impact pendant la période scolaire. De plus, le chantier sera protégé en septembre.

A l’angle du chemin des razes et de la route de Corbas, on constate qu’un poteau est placée en plein sur un trottoir déjà étroit. L’équipe du collège confirme que c’est un endroit risqué entre les collégiens qui descendent la rue et les parents d’élèves qui remontent de l’école primaire. De toute façon, ce passage ne respecte pas la réglementation sur la circulation des handicapés. Et il oblige les poussettes à passer sur la rue...

JPEG poteau sur trottoir

En fait, il y a un deuxième poteau sur le début du chemin des razes qui pose le même problème.

JPEG deuxième poteau

Après discussion tout le monde est d’accord pour réduire un peu le parking afin d’agrandir le trottoir. Le plan sera donc modifiée, sans doute en perdant une place de parking, mais en ouvrant plus largement l’espace de sortie du chemin des razes ce qui sécurisera de toute façon ce lieu.

Deux hypothèses seront étudiées par la mairie. Soit l’enfouissement partiel des réseaux utilisant les poteaux autour du nouveau parking, ce qui permettrait de supprimer les deux poteaux, soit élargir suffisamment le trottoir et planifier l’enfouissement de la rue dans le mandat, peut-être en 2011, sachant que la ville a déjà un programme d’enfouissement sur d’autres rues pour les années 2009 et 2010...

JPEG poteau chemin des razes

Il est par contre impossible de mettre en priorité le chemin des razes, compte tenu que des rues de Vénissieux beaucoup plus fréquentées attendent toujours l’enfouissement des réseaux.

Encore un exemple illustratif des enjeux économiques de la politique locale... Si l’ensemble des communes décidaient de réaliser dans les 10 ans à venir, TOUS les travaux nécessaires à un cadre de vie qui semble tout simplement "normal" ; avoir des chaussées sures, des trottoirs accessibles à tous, sécurisées pour les fauteuils et poussettes, des réseaux enfouies, des pistes cyclables séparées... il faudrait des milliards d’investissements publics, des centaines de milliers d’emploi... Cela ferait tourner l’économie à plein régime.. Mais pas forcément la bourse ou les super-riches... Mais les milliards partent dans les banques et les multinationales... cherchez l’erreur !


Enfin deux anomalies à vérifier par les services

Un des deux poteaux en cause est de plus dans un état anormal, câbles non fixés, se détachant en dehors du fourreau...

JPEG

et une petite armoire électrique dont on ne sait plus trop ce qu’elle fait là... De toute façon, elle sera déplacée, donc remplacée par le chantier...

JPEG

pour situer la visite sur la carte

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • retour de Moscou..

    J’aurai aimé transmettre ce message aux conseillers métropolitains lors de la séance du 6 (...)

  • Accueil des migrants

    En fin de la séance du conseil de métropole du 11 septembre, avec les autres élus des groupes (...)

  • Salut Bernard, bonne suite !

    Bernard était le directeur d’école de mon quartier. Je l’ai connu comme parent d’élève et il (...)