Avec Michèle Picard, pour notre force de résistance... Face aux crises, pas de chacun pour soi : tous ensemble !

, par  Pierre-Alain , popularité : 32%

C’est Mouloudji qui nous chantait déja en 1973 cet air qui me semble bien d’actualité... "tout fout le camp"...

Y a plus d’jeunesse, y a plus d’saison
Y a plus d’printemps, y a plus d’automne, y a plus d’façons
Tout fout l’camp
Y a plus d’enfant
Y a plus d’famille, y a plus d’morale
Y a plus d’civisme
Plus d’religion
 
Tout fout l’camp
Y a plus d’pognon
Y a plus d’pitié
...

A la place, on pourrait dire

y’a plus qu’des crises
y’a plus qu’des guerres
y’a plus qu’des plans d’rigueur...

Il est vrai que l’accélération des plans de sauvetages de rencontres internationales d’experts qui nous annoncent des mesures "qui seront difficiles mais qui sont nécessaires", en même temps que ces tensions sociales, manifestations et grèves comme en Grèce ou en Espagne, mais aussi incendies en Grèce ou émeutes à la Réunion... tout peut conduire aux peurs, au mieux au repli sur soi, au pire à une forme de fascisation de la société, personne ne faisant plus confiance à personne, chacun cherchant une issue pour soi, sa famille, son groupe social.

Pourtant, si on ne se laisse pas écraser par les évènements qui se succèdent et leur mise en scène médiatique, on réalise a quel point l’humanité a dans ses mains des outils extraordinaires pour sortir de cette préhistoire faite de guerres et d’affrontements pour le partage des richesses. Elle peut nourrir enfin tous les êtres humains et leur assurer un cadre de vie digne, s’occuper de cette planète que nous laisserons à nos enfants. On ne peut alors que se mobiliser pour démontrer que les peuples peuvent faire l’histoire, bousculer les discours dominants, refuser les cataclysmes annoncés, ouvrir enfin une issue sociale et humaine à cette crise qui est celle du système économique et de ses dirigeants.

Vénissieux et la 14ème circonscription ont une longue histoire belle et rebelle comme on dit, une histoire faite de résistance, d’invention, de solidarité, de fraternité. Cette histoire s’est construite avec ce qu’a représenté le parti communiste au XXième siècle, un parti qui a permis à des milliers d’ouvriers, d’employés, de jeunes, d’immigrés, de se former pour devenir des militants, des responsables de parti, de syndicats, d’associations, des "cadres" de la société.

André Gerin est l’héritier de cette histoire, lui qui, issu de la campagne, avait commencé sa vie professionnelle comme ouvrier, se formant en cours du soir pour devenir technicien, puis dirigeant politique, puis député, un député acharné de travail et d’engagement pour les usines et la ville.

Michèle Picard le suivait comme suppléante depuis des années. Elle a pris en main sa responsabilité de maire depuis presque 3 ans avec sérieux et efficacité. Tout le monde a constaté qu’encore une fois, les communistes avaient de la ressource et que le flambeau de Dupic, Houel et Gerin était repris et porté pour de nouvelles avancées.

Au delà des péripéties politiciennes, c’est le sens profond de l’année électorale 2012 pour St-Fons, Feyzin, Vénissieux, Corbas, St-Priest. Continuer cette histoire singulière des portes Sud de l’agglomération Lyonnaise pour garder un député utile aux luttes des salariés dans les usines, aux parents et enseignants dans les écoles, aux familles dans les quartiers, aux jeunes dans toute leur vie qui se construit...

Dans un contexte où on ne sait plus vraiment sur quoi porte l’affrontement gauche-droite, le cirque médiatique ne rassure pas, Sarkozy candidat venant chercher ses voix en apportant un contrat pour sauver une usine... pendant 6 Mois ! le candidat socialiste annonçant devant les gourous de la finance anglais qu’il ne fallait pas s’inquiéter de la gauche française sans communistes, Bayrou qui dénonçait les dépenses publiques déjà en 2007 se découvrant soudain un défenseur du "produire français"... sans oublier Le Pen se présentant comme anticapitaliste, du coté des ouvriers, un comble pour une grande fortune qui propose de réduire encore ls salaires ! Le cas d’Eva Joly illustre a quel point un défi humain essentiel peut être perverti par cette vie politique médiatisée qui ne nous présente que des masques.

Avec Michèle Picard, nous avons un point de repère, solide par cette histoire communiste, par le soutien des centaines de militants, syndicalistes, associations qui s’est construit au fil des rencontres et des actions de l’ancienne responsable politique de St-Fons-Feyzin, de la député suppléante comme de madame le maire. Et tant pis pour ceux qui rêvent comme le MEDEF d’un pays sans communistes, sans militants de combats et de résistances, et tant pis pour les éternels candidats aux places, la 14eme circonscription a les moyens de résister avec la candidature de Michèle Picard.

Allez, j’ose compléter Mouloudji !

C’qui fout l’camp,
c’est l’système
c’lui des banques
et des riches
un système
plein de triches

et répondre avec Godlman

Y aura des jardins, d’l’amour et du pain
Des chansons, du vin, on manquera de rien
Y aura du soleil sur nos fronts
Et du bonheur plein nos maisons
C’est une nouvelle ère, révolutionnaire
 
On aura du temps pour rire et s’aimer
Plus aucun enfant n’ira travailler
Y aura des écoles pour tout l’monde
Que des premières classes, plus d’secondes
C’est la fin de l’histoire, le rouge après le noir

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation