Cet été, la France championne....

, par  Pierre-Alain , popularité : 8%

La chanson nous dit bien que la misère n’est pas plus belle au soleil, pourtant nous espérons tous que l’été soit propice aux vacances, aux rencontres, à la vie de famille et qu’on puisse oublier un temps les dures réalités du quotidien...

Mais peut-être que cet été, la France championne du monde de football veut devenir la championne du monde de la solidarité, retrouvant son triptyque de liberté, égalité et fraternité ? Des millions de Français ont fait la fête ce 15 juillet et les drapeaux tricolores ont fait le lien entre la fête nationale et la victoire sportive...

Pourtant, de Bellecour aux champs Elysées évacués avec lacrymogènes et canons à eaux, les dérapages et incidents survenus un peu partout nous rappellent les tensions d’une société écartelée par un véritable pourrissement social de la concurrence de tous contre tous...

Pourtant, nous avions encore ce matin une situation d’expulsion d’un logement privé repris par son propriétaire, des urgences de "sortie du plan froid", familles hébergés dans des gymnases jusqu’en avril ou mai et qui cherchent depuis un peu partout dans l’agglomération, certaines dans nos quartiers.

Pourtant, jeudi, les cheminots organisent courageusement une nouvelle journée de mobilisation.. Imaginez un seul instant que tous les Français heureux de la victoire en coupe du monde se mobilisent pour leur service public, le droit au logement, le droit à la retraite, à un emploi, à un salaire décent... Imaginez des champs Elysées noirs de monde pour garder ou retrouver un grand service public du rail !

Non, l’été n’est pas seulement un moment de calme et de vacances...

Mais c’est quand même un moment particulier, comme l’a été une nouvelle fois le festival Vénissian des fêtes escales... un moment de rencontres, de joies, d’écoutes partagées, de musique et de fête...

Et pourtant, un tel festival en concurrence avec le mondial de foot et... la pluie, c’était risqué ! Malgré deux annulations sous l’averse du samedi ou le coup de grêle du dimanche après-midi, les spectacles ont eu lieu, avec un public nombreux, chaleureux, heureux... De l’opéra le vendredi à Imarhan et Raina Raï le dimanche, c’est un public très majoritairement Vénissian, familial, [1] qui s’est retrouvé dans une ambiance amicale. Et là, pas d’incidents après l’événement ! Même les milliers de Vénissians massés autour du stade Laurent Gerin se sont séparés tranquillement dans un nuit que les pluies des jours suivants n’avaient pu encore rafraîchir...

Alors finalement, de quoi sommes-nous champion ? le spectacle époustouflant de la Saga de la Françafrique [2] le samedi après-midi nous rappelait une part de notre histoire de champion, celle de champion de la colonisation, celle de la franceAfrique et de ses présidents successifs, de Gaulle, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande [3]... le premier devant organiser la décolonisation politique mais accompagnant les intérêts des géants économiques de la France présents en Afrique et qu’on retrouve chez les amis de François Mitterrand et de Nicolas Sarlozy. La scène ou ce dernier parle au téléphone en même temps avec Vincent Bolloré, Martin Bouygues et Serge Dassault est inénarrable [4] !

Alors si au lieu d’être vice-champion du monde de vente d’armes, nous devenions champion du monde de l’égalité, de l’emploi pour tous, de la santé, du logement de l’éducation pour tous ?

Ca vaudrait le coup de se retrouver des millions place Bellecour ou aux champs Elysées...

[1et heureux d’accueillir aussi des passionnés lyonnais

[2Compagnie Les 3 points de suspension

[3le spectacle n’a pas encore pu inclure Macron et ses exploits guerriers au Mali ou avec les migrants africains..

[4comme tout son spectacle qui mêle cours d’histoire, sketchs et bruitages de toutes sortes, et qui a réussi à captiver non seulement les adultes, mais aussi un public d’enfants conquis malgré la complexité du sujet

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves