L’envie de changer la vie... !

, par  Pierre-Alain , popularité : 18%

C’est dans une rencontre du conseil citoyen du développement humain durable, lors de la semaine de la propreté 2016, que j’ai découvert l’ampleur de l’association "ENVIE" que je ne connaissais que de nom. Elle collecte et recycle des équipements électroniques et notamment des télévisions, avec un chiffre qui m’avait frappé... 1500 télévisions par jour arrivent dans ses locaux ! J’ai tout de suite demandé à visiter le site et la visite, ce 9 Septembre, confirme ce sentiment que décidément, oui, on peut faire des choses utiles et concrètes pour une autre gestion des déchets... Mais qu’il faut y mettre les moyens...

Je remercie Gregory Bouchet, responsable du développement commercial, pour la visite et pour m’avoir autorisé à prendre quelques photos... bien évidemment sans les personnes qui travaillent mais pour illustrer concrètement les chiffres..

L’activité est réparti dans 6 grands hall d’un ancien bâtiment logistique, pour du stockage, du traitement, de la réparation...

Le plus gros de l’activité concerne les télévisions en ce moment. Elles sont démontées pour séparer la partie électronique, la dalle ou l’écran, le tube cathodique, les cables, la carcasse...

Un all de stockage de téléviseurs

Elles ont envahis tous les espaces ...

Un autre hall de stockage de téléviseurs

Et il faut une sacrée organisation logistique pour piloter tous les flux entrants et sortant comme par exemple ces cartes imprimées qui sont regroupées dans des caisses... L’association utilise 10 camions pour gérer tous ces flux.

Des caisses de cartes électroniques...

Dans un atelier que je n’ai pas pris en photo, des centaines d’équipements électroménagers réparés sont empaquetés pour la vente, qui se fait dans le magasin de Lyon (12 Rue de Cronstadt, 69007 Lyon). Il faut en moyenne 2,5 appareils pour en réparer un. Pour l’essentiel, il s’agit d’appareils qui sont récupérés par les vendeurs lors de la livraison d’un neuf, car les appareils déposés en déchetterie sont le plus souvent trop abimés pour être réparés.

Mais si je n’ai pas pris en photo les salariés [1], c’est comme toujours le plus important dans une activité. C’est encore plus vrai pour une association qui a fait le choix de salariés en insertion, bien sûr avec des aides de l’état, mais avec un travail interne de réinsertion important dont la réussite conduit à faire que personne ne reste très longtemps. C’est le principe d’un contrat d’insertion qui ne doit pas dépasser deux ans, l’objectif étant de reprendre le chemin d’un emploi "normal"...

Ce pourrait être le sujet d’une autre rencontre pour mieux comprendre le fonctionnement de l’insertion dans ces entreprises.

En tout cas, message à tous les déposants d’encombrants... Vos équipements peuvent retrouver une nouvelle vie ou être valorisés après démontage... pensez-y !

[1il aurait fallu le préparer avant la visite pour avoir l’autorisation de chaque personne...

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • retour de Moscou..

    J’aurai aimé transmettre ce message aux conseillers métropolitains lors de la séance du 6 (...)

  • Accueil des migrants

    En fin de la séance du conseil de métropole du 11 septembre, avec les autres élus des groupes (...)

  • Salut Bernard, bonne suite !

    Bernard était le directeur d’école de mon quartier. Je l’ai connu comme parent d’élève et il (...)