La fresque des roses inaugurée... avec un rosiériste descendant du magicien Pernet-Duchet... !

, par  Pierre-Alain , popularité : 15%

Sous la pluie et une forêt de parapluie, difficile d’avoir une vue dégagée de cette œuvre que les Vénissians ont découvert ces dernières semaines sur le pignon du mur rue Paul Bert,au carrefour du boulevard Ambroise Croizat. Après une courte présentation de cette belle fresque, les habitants présents, les amoureux des roses, les élus, les services des espaces verts et de l’éclairage public de la ville, et tous les sponsors qui ont permis cette réalisation se sont vite dirigés vers la mairie pour pouvoir écouter les interventions.

Un locataire de l’immeuble privé voisin, dont un mur pignon est orienté justement vers la fresque en a profité pour me proposer de contacter sa régie pour proposer une extension de la fresque sur son mur... C’est plus difficile puisque c’est un mur privé, mais cela montre que la fresque a réussi son pari. Elle est appréciée et comme le dira le responsable de Cité Création, les Vénissians vont pouvoir en être fier !

<media2299|insert|center>

C’est donc en mairie que cette fresque a été présentée. C’est la contribution de la ville au prochain congrès mondial des roses qui se tiendra à Lyon fin Mai et début Juin prochain, une histoire mouvementée puisqu’elle a changé de lieu plusieurs fois, un travail qui a été associé les amoureux des roses Vénissian et Lyonnais avec Viniciacum et l’association Roses anciennes en France qui ont fait tout un travail historique et iconographique qui constitue la frise qui parcoure le pied de la fresque.

Il a fallu aussi de nombreux sponsors qui ont financé cette réalisation, qui ont bien sûr été remerciés et sont cités dans un cartouche en bas de la fresque.

Au pied du mur, la ville aménage un nouvel espace rosier avec une décoration qui prendra toute sa place au printemps et dont l’éclairage va être encore amélioré pour mieux souligner cet envol des roses dans la fresque.

Elle deviendra un lieu de visites et de découverte pédagogique pour faire connaitre ce pan de l’histoire Vénissiane.

Je voudrai justement remercier tout particulièrement Fabien Duchet, l’arrière arrière arrière petit neveu du grand Pernet-Duchet dont la silhouette est représentée sur la fresque. Ce Duchet des années 2000 est lui aussi rosiériste, un métier qui se transmet donc de génération en génération, et il nous parlera longuement de son aïeul, dont on dit souvent que c’est l’inventeur de la première rose entièrement jaune. En fait, le magicien de Lyon a créé la rose moderne avec de nombreuses innovations, dont la rose jaune, mais aussi la première rose... rouge.

Ce congrès mondial est évidemment une occasion de faire mieux connaitre aux Vénissians leur histoire de roses de toutes les couleurs, et la fresque est un outil de plus pour cela, avec l’ancien cimetière et les tombes de rosiéristes, le square Pernet-Duchet à Parilly et ses rosiers anciens.

Nous aurons l’occasion de faire connaitre cette histoire lorsque nous accueillerons à Vénissieux les cars de congressistes, et je suis sûr que l’effet des nombreux rosiers plantés par les espaces verts de la ville depuis deux ans va les surprendre !

<media2300|insert|center>

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • retour de Moscou..

    J’aurai aimé transmettre ce message aux conseillers métropolitains lors de la séance du 6 (...)

  • Accueil des migrants

    En fin de la séance du conseil de métropole du 11 septembre, avec les autres élus des groupes (...)

  • Salut Bernard, bonne suite !

    Bernard était le directeur d’école de mon quartier. Je l’ai connu comme parent d’élève et il (...)