Le vélo a pris sa place aussi à Vénissieux !

, par  Pierre-Alain , popularité : 15%

Le premier conseil de quartier (centre) s’est tenu hier soir, et une nouvelle fois, la question du Velov a été posé... Pourquoi pas à Vénissieux ?

Bonne question ! Jusqu’à maintenant, le Velov était un marché géré par la métropole sur le périmètre des villes de Lyon et Villeurbanne. On peut le comprendre car à l’origine, c’était un peu expérimental et un pari sur l’avenir... Mais compte tenu de sa réussite et des demandes répétées des villes de première couronne dont Vénissieux, la question de l’extension de son périmètre prenait de l’importance.

Quand la métropole a lancé le nouveau marché fin 2015, nous avons été heureux de voir que le cahier des charges évoquait une extension à la première couronne. Il restait à voir ce que les entreprises allaient répondre...

Et l’annonce du nouveau contrat en septembre 2017, après de très longues négociations nous laisse au mieux dans l’incertitude... Car si le contrat prévoit bien la création de 80 nouvelles stations, il s’agit de densifier la ville centre et d’étendre à la première couronne, sans plus de précisions... Je suis intervenu au conseil de métropole pour demander des précisions, mais pour l’instant nous n’en savons pas plus, sauf que pour être réaliste, on peut imaginer 40 stations de plus dans Lyon Villeurbanne, et 40 stations à répartir à Caluire, Rillieux, Vaux-en-Velin, Bron, Saint-Priest, Vénissieux, Saint-Fons, Pierre-Bénite, Oullins... Autrement dit, si nous avons 4 ou 5 stations Vénissianes, ce sera déjà beaucoup !

Et pourtant, le vélo a commencé à prendre sa place à Vénissieux, d’abord par les efforts sur les aménagements de voierie, et des initiatives de sensibilisation qui se multiplient, une participation remarquée de Vénissians et d’élus aux convergences vélo... L’implantation de stations Velov serait un accélérateur vraiment utile. Mais il faut moins une station par territoire, Moulin à Vent, sans doute vers la piscine, et une vers le futur T6 sur Pressenssé, une au Puisoz bien sûr, et aussi une à Parilly, et une au métro, et à la médiathèque, et à Aulagne, et au Monnery, et sur le plateau à Vénissy, et à l’hopotail Portes du Sud, sans oublier la mairie... On voit bien qu’il en faut plus que 3 ou 4 !

Nous attendons que la métropole ouvre les discussions sur ce sujet, mais nous ferons bien sûr des propositions, et les conseils de quartier sont tout indiqué pour donner leur avis !

D’autant que c’est aussi aux Vénissians de faire plus de place aux vélos ! Et nous aurons l’an prochain une occasion de le montrer en profitant du congrès national de la fédération des usagers de la bicyclette, la FUB, qui se tient à Lyon.. Pourquoi pas un événement cycliste Vénissian, avec les associations locales ?

En attendant, la FUB organise une enquête dont les résultats seront rendus public pour son congrès... Faites connaitre Vénissieux aux cyclistes Lyonnais, répondez à l’enquête !

VOTRE VILLE EST-ELLE CYCLABLE ?

Répondez en 5 minutes à l’enquête en ligne pour évaluer votre ville et partager votre expérience d’usager.

Les résultats seront rendus publics en 2018 et permettront aux villes de mieux cerner les attentes des citoyens qui souhaitent se déplacer à vélo.

Ensemble, rendons la circulation à vélo plus agréable et plus sûre !

https://fub.typeform.com/to/U6Afij

Enquête en ligne jusqu’au 30 novembre 2017.
Une réalisation de la Fédération française des usagers de la bicyclette (www.fub.fr).
N° de déclaration CNIL : 2104366 v 0

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • retour de Moscou..

    J’aurai aimé transmettre ce message aux conseillers métropolitains lors de la séance du 6 (...)

  • Accueil des migrants

    En fin de la séance du conseil de métropole du 11 septembre, avec les autres élus des groupes (...)

  • Salut Bernard, bonne suite !

    Bernard était le directeur d’école de mon quartier. Je l’ai connu comme parent d’élève et il (...)