Franchissement de la voie ferrée par le BUE

Une décision accueillie avec espoir par les riverains...

, par  Pierre-Alain , popularité : 30%

Monsieur le Président, Chers Collègues,

Permettez-moi ce commentaire introductif, je ne sais pas si le changement c’est maintenant [1], mais pour ce qui concerne le groupe communiste, on ne change pas et on ne lâche rien, comme le disaient nos camarades de Véninov, et donc nous intervenons !

Les riverains vénissians et san-priots de la ligne SNCF historique Lyon-Chambéry et les élus locaux attendent depuis des années ces études sur le franchissement des voies ferrées par le Boulevard Urbain Est.

Ils vont donc accueillir avec un réel espoir notre décision.

Il y a des enjeux essentiels à ce projet qui concernent tant les habitants alentour que leurs villes et que le développement du Centre Est et du Sud-Est lyonnais.
Ces études de franchissement, au même titre que celles inscrites au plan de mandat du SYTRAL pour la ligne de Transports en commun en site propre A8, ont valeur d’agrafe urbaine pour gommer la fracture urbaine et géographique de cette ligne SNCF qui transperce Vénissieux et Saint-Priest.

Elles sont également la concrétisation de nos volontés politiques définies dans le SCOT 2030 de mettre en œuvre et de relier cette agglomération multi-polaire par des voies de circulation périphériques et annulaires tant dans la desserte automobile que dans celle des Transports urbains.

Le BUE, comme la future ligne A8, va irriguer tout l’EST lyonnais, permettre de desservir les sites industriels et faciliter les déplacements des habitants de ville à ville sans être contraints de passer par le centre de l’agglomération, depuis le Boulevard Urbain Sud jusqu’à Vaulx en Velin, et contribuer à soulager le trafic de la Rocade Est et des communes que celle-ci traverse.

Sur le plan local, le franchissement par le BUE va contraindre RFF et la filiale NAVILAND CARGO de la SNCF à enfin réaliser les voies d’accès internes à la Plateforme de Vénissieux-Saint-Priest depuis le tronçon du BUE que vous allez bientôt inaugurer et mettre en service à Vénissieux. Les habitants attendent beaucoup d’une mise en demeure coercitive par le Grand Lyon que RFF tienne ses engagements vis à vis des riverains du chemin du Charbonnier, de l’impasse d’Auvergne et de la rue du Beaujolais à Vénissieux et à Saint-Priest.

Enfin je suggère que ces études tiennent compte que le franchissement routier des voies ferrées et de la Plateforme ferroviaire peut être l’occasion d’une réflexion globale sur les moyens et les lieux d’approvisionnement de l’Agglomération, des plateformes d’échange modal des marchandises au Tram-Fret que de la réalisation tout aussi fondamentale et concomitante des deux tronçons Nord et Sud du CFAL.

Bien entendu le groupe communiste et intervention citoyenne votera ce rapport.

Je vous remercie.

A noter que le président du Grand Lyon a répondu en séance qu’il avait visité récemment les lieux et qu’il avait bien noté les enjeux cités dans l’intervention... Il a proposé d’en discuter ensemble quand les études auront avancées. Dont acte, le rendez-vous est pris !

[1après plusieurs interventions annulées notamment du groupe des verts qui a plutôt l’habitude de beaucoup intervenir, le président avait commenté en souriant, le changement c’est maintenant..."

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation