Sécurité, proximité, dignité...

, par  Pierre-Alain , popularité : 20%

La lettre du maire de Vénissieux aux habitants sur la sécurité fait parler. Ceux qui ne l’ont pas encore reçu la demande, et tous sont contents d’un maire qui s’exprime sur la sécurité de manière sérieuse, concrète et digne.

En ces temps incertains ou les peuples en sont réduits aux coups de pokers populistes à la Trump, avoir un maire au travail avec tous les acteurs de la sécurité, qui assure elle-même cette compétence essentielle pour le quotidien des Vénissians, c’est un sacré atout !

Car le pire se révèle sans vergogne dans les médias et les réseaux sociaux qui deviennent parfois le véritable égout médiatique des fausses rumeurs, des mensonges, des coups fourrés et de la manipulation.

Car comme le fait remarquer le maire dans sa lettre, cette vague médiatique sur la sécurité a commencé à Vénissieux avec une intervention de la police comme il s’en produit plusieurs par an, une interpellation de dealers qui oblige à faire appel à des renforts pour faire face à des violences de groupes tentant de récupérer l’interpellé...

Les Vénissians savent que la police fait un énorme travail contre les trafics, même si tout le monde a compris que quand un dealer est interpellé, il s’est débrouillé évidemment pour ne pas avoir de preuves accablantes sur lui, donc les sanctions judiciaires sont limitées, et que de toute façon, s’il est condamné lourdement, il sera remplacé dans le trafic en quelques jours...

Mais peu importe les faits pour les médias ! Tout a commencé avec un twit de... Marion Maréchal Le Pen (Front National), moins de 2 heures après les faits, suivie de Mr Girard (Les Républicains), un peu plus tard dans la nuit... Les deux veulent faire le "buzz", tenter de passer à la télé... en se disant que dans le contexte des manifestations de policiers, ils ont une chance... Et bien sur, TF1 ou Lyon Capitale sentent le bon coup médiatique et cherchent comment surfer sur le choc des mots et des photos...

Certains appellent même les habitants à filmer et poster sur les réseaux sociaux au mépris de toute sécurité. Tout le monde comprend pourtant que lors d’une intervention de police sur un point de trafic il faut éviter tout attroupement qui compliquerait l’intervention, ferait monter les risques d’accidents, de bavures.. Non Mr Girard et consors pensent eux qu’il faut faire "monter la sauce" pour espérer en profiter.

Et ils ont obtenus au final le résultat prévisible... Pendant 10 jours, une succession d’incidents et de voitures brulées, avec parfois des gamins qui voient des images à la télé et croient malin d’imiter, espérant sans doute se faire remarquer par les copains, avec aussi des profiteurs de la fraude à l’assurance que tout le monde connait.

Qui des médias ou des politiques populistes est responsable ? Ils sont co-responsables de cette ambiance qui au lieu de faire reculer les violences et d’aider au travail de la police et de la justice, fait monter les tensions et les risques, au détriment de la sécurité des habitants.

Mais tout cela n’est qu’un effet de buzz qui comme presque tout ce qui se diffuse dans les réseaux sociaux est oublié aussi vite que les publicités... Pendant ce temps, la police a fait son travail, plusieurs interpellations dont certaines en flagrant déli... Dans tous les conseils de quartier, le maire dialogue en direct avec les habitants, sollicitant le représentant de la police nationale pour compléter et préciser, et sa lettre vient conforter et faire connaitre le travail pour la tranquillité publique qui se fait sur la ville, ses limites, mais aussi ses réussites.

Bref, sur cette question si malmenée médiatiquement de la sécurité, un maire de proximité et de dignité avec les habitants !

Voir en ligne : Sécurité et tranquillité publiques : la réponse est citoyenne et collective

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves