5 Décembre à 18h, salle des fêtes et des familles

Vénissieux, une ville pour tous

, par  Pierre-Alain , popularité : 13%

Au-delà des péripéties dans la constitution d’une liste de large rassemblement avec Michèle Picard, le plus important est de construire et partager un projet de ville qui réussisse à la fois à consolider les acquis de la ville pour le cadre de vie, l’école, le sport, la culture, la solidarité, tout en poursuivant le développement de la ville engagée ces dernières années et en répondant aux urgences imposées par une crise qui fragilise toutes les familles Vénissianes.

C’est pourquoi je vous invite à la rencontre organisée par les communistes de Vénissieux, sur le logement pour tous et la solidarité dans une ville utile à toutes les couches sociales.

Le journal de la section du PCF présentait ce débat avec cet article :


Un toit est un droit

Sur le plan national, ce droit fondamental est mis à mal par une politique du logement qui ne répond pas aux besoins, par une spéculation foncière et immobilière qui empêche les familles à revenus modestes ou moyens de pouvoir accéder à la propriété.

Sur le plan de l’agglomération, le logement est fortement marqué par une politique de ségrégation géographique. L’Ouest Lyonnais ignore les familles modestes. Du fait des loyers très élevés, des quartiers populaires de Lyon se « boboïsent » rejetant les ouvriers, les employés vers la lointaine périphérie ou les zones péri-urbaines.

La vente à la découpe des immeubles du quartier République et le nouveau Confluence et sa marina accentuent le rejet des familles populaires. Vénissieux depuis toujours s’est opposé à ce processus voulu par les promoteurs.

Vénissieux, une ville pour les salariés, les jeunes, les retraités.

Vénissieux est une ville populaire. Des ouvriers, des employés y habitent massivement. La politique municipale du logement qui favorise le logement locatif social, mais aussi les quartiers pavillonnaires modestes permet à de très nombreux ménages d’habiter dans une ville bien desservie par les transports (métro, tramway, bus…) possédant de très nombreux équipements et services publics.

Habiter dans une ville dynamique avec des quartiers rénovés, comme le Plateau des Minguettes, limitrophes de Lyon, est un atout pour travailler, chercher un emploi, pour étudier.

Cependant, des milliers de Vénissians sont encore à la recherche d’un logement. Des enfants, petits-enfants de Vénissians sont demandeurs d’un logement à loyer abordable.

Répondre aux besoins des Vénissians

Les nouvelles constructions de logements sociaux, en locatif libre ou encore en accession, permettront aux Vénissians demandeurs de logement de rester dans leur commune sans partir à des dizaines de kilomètres, ce qui dégraderait leurs conditions de vie.

Ce double choix favorisant le logement social et les constructions nécessaires au parcours résidentiel est un atout pour le dynamisme de la ville. Dans ce mouvement, l’aménagement du futur Vénissieux doit respecter les caractéristiques des quartiers tout en répondant aux exigences urbanistiques et environnementales d’aujourd’hui.

Ces orientations sont primordiales pour l’avenir de Vénissieux et de ses habitants. Ce sont ces deux propositions : le maintien du logement social et des loyers abordables ainsi que la diversification de l’habitat avec l’accession sociale qui permettront d’enclencher le parcours résidentiel que les communistes souhaitent mettre en débat avec tous les citoyens. Pour construire une ville pour tous !

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves