Groupe Scolaire Henri Wallon

Vers un travail en commun pour l’école Un portail unique pour sécuriser l’entrée à l’école ?

, par  Pierre-Alain , popularité : 20%

La rentrée à l’école Henri Wallon a été marqué par une opposition forte de parents à l’installation d’une entrée unique, rue Komarov, qui conduisait les familles entrant précédemment par la rue Cachin à faire le tour.

Cette question était discuté depuis deux ans. La direction de l’école constatait qu’elle ne pouvait surveiller efficacement le chemin qui traverse le groupe scolaire entre le portail Cachin et le portail Komarov. L’éducation nationale demandait doncà la ville une solution pour simplifier la surveillance de l’entrée par l’équipe enseignante. Deux solutions étaient étudiées.
- La plus lourde était de créer un "mail piéton" public à la place du chemin actuel, en déplaçant la limite de l’école et donc le grillage qui la marque, afin de créer une entrée unique au milieu du chemin. Cette solution représentait une opération de l’ordre de 150 000€
- Certains espéraient une solution par un chemin descendant du quartier, comme à Jean Moulin, mais les règles actuelles imposant une pente faible, ce chemin n’était pas possible et même dangereux par les murs verticaux qu’il supposait.
- Il restait une solution techniquement simple, une entrée unique coté Komarov, ou rentrent plus des 2/3 des familles, en aménageant un nouveau portail plus à l’intérieur de l’école pour rendre sa surveillance facile depuis l’entrée du bâtiment.

Au printemps 2010, suite à plusieurs réunions, la ville constatant des oppositions entre enseignants, et notamment entre la directrice de l’école maternelle et celle de la primaire, en même temps qu’une forte opposition des parents qui s’exprimaient, avait annoncé qu’elle annulait le projet d’entrée unique et demandait à l’éducation nationale de s’organiser pour surveiller les deux entrées.

Mais l’agression en Juin d’une fillette venue chercher sa sœur, a relancé la question. L’éducation nationale a redemandé avec insistance une solution à la ville qui a donc décidé de mettre en œuvre l’entrée unique, seule solution rapide, informant les familles par courrier en Juin, puis en Juillet.

Bien sûr, c’est à la rentrée que les oppositions se sont de nouveau exprimées.

J’ai passé 3 longues heures de discussion avec la vingtaine de parents rassemblés devant l’entrée Cachin ce jour là, et deux réunions ont eu lieu ensuite en mairie avec Christian Falconnet, adjoint à l’éducation, des parents, les services municipaux, la direction de l’école, l’inspecteur d’académie.

Au delà du portail, les parents expriment de nombreuses questions sur l’école, la réussite de leur enfant, les rapports entre l’école et le quartier, les rapports entre parents et enseignants. Ce qui apparait pour moi, c’est la méfiance qui s’est installée entre des parents très exigeants pour leur enfant, ce qui est normal, et considérant que l’école ne répond pas correctement à ces exigences [1]

Beaucoup de parents répéteront qu’il y aurait mieux à faire que de perdre son temps pour un portail, quand il y a tant de questions importantes pour l’école. J’avoue que ce sentiment est partagé, sauf qu’il me semblait justement que les 100 ou 200 mètres supplémentaires que représentait l’entrée unique Komarov, et cela pour quelques dizaines de familles ne valaient sans doute pas tant de problèmes !

Il est vrai que les conditions dans lesquelles cette modification a été mises en oeuvre n’étaient pas les meilleures. Une concertaion qui n’aboutit pas au printemps. Une décision "à l’arrache" suite à un incident, et même pour la rentrée, des agents du TOP qui avaient une mauvaise information et fermaient aux parents l’entrée primaire Komarov...

Mais, avec Christian Falconnet, nous avons écouté longuement les parents et nous avons finalement proposé un compromis pour essayer de remobiliser tous les acteurs de l’école, autour d’un projet commun.

L’entré coté Cachin sera ouverte pour les entrées à l’école et pas pour les sorties, dans le respect des horaires officiels [1]. Nous verrons comment évolue le fonctionnement d’ici Noel et nous ferons alors le point pour maintenir ou modifier le dispositif.

En même temps, nous allons créer un groupe de travail pour une réflexion plus large sur le groupe scolaire et les circulations voitures et piétonnes. Si une solution plus lourde doit être trouvée, il faut la construire avec tous les acteurs et aboutir à un accord large. Bien sûr, pour l’instant, aucun budget particulier n’est prévu dans le programme d’investissement de la ville, mais si nécessaire, il sera étudié pour les années futures.

Ce projet devra répondre aux soucis de sécurité des enfants dans l’école, au besoin de clarifier le lieu et les conditions dans lesquelles les parents "remettent" leur enfant à l’école, avec les différences que chacun connait entre maternelle et primaire, mais aussi aux attentes des copropriétés riveraines du groupe scolaire, à la sécurité aux horaires d’entrée-sortie sur les rues...

Une réunion sera proposée à tous ceux qui le souhaitent prochainement.

[1les parents retardataires devront entrer coté Komarov

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation