à bientôt à la rentrée...

, par  Pierre-Alain , popularité : 20%

Dernière message avant des vacances qui sont un droit conquis par les luttes du monde du travail de 1936 à 1968, malheureusement un droit qui suppose un vrai salaire et un vrai contrat de travail pour être respecté.

L’année a été chargée, autant par les projets qui se multiplient dans la ville, pour son développement, son agenda 21, son projet de ville et de vie solidaire, que par l’actualité politique et notamment électorale.

Si beaucoup de Vénissians ont collectivement décidé de donner sa chance au changement, surtout pour rompre enfin avec un quinquennat marqué par la violence contre les services publics et les acquis sociaux, la plupart observent avec inquiétude les annonces de restructurations, la progression du chômage, et les discours qui persistent, y compris au gouvernement, sur la nécessité de la rigueur, le respect absolu des règles européennes, des directives de la commission européenne, l’urgence de payer le plus vite possible une dette faramineuse dont on se demande bien d’où elle vient. En tout cas, pas des 10 millions de familles pauvres et précaires qui survivent parfois à la limite de la grande pauvreté, ni les 10 millions de familles couches moyennes menacées par la crise à tout moment, ni par les collectivités locales qui la plupart, comme Vénissieux, ont un endettement très mesuré...

Quand on réalise que cette dette vient d’abord... des intérêts de la dette devenus le premier poste budgétaire de l’état, intérêts qui sont payés, et donc versés non pas dans les nuages, mais à des acteurs économiques bien concrets, banques, assurances, fonds de pensions qui "achètent" cette dette et nouent la corde pour nous pendre ! Il y a de quoi se mettre vraiment en colère et décider de demander des comptes à ceux qui profitent de ce système qui détruit l’emploi, le service public, le cadre de vie...

En tout cas, pour continuer l’histoire de résistance et de citoyenneté de Vénissieux, il y a des milliers de projets et d’initiatives à prendre, depuis les visites de quartier jusqu’au conseil citoyen du développement humain durable, et la grande majorité des Vénissians savent que cela se fera avec la majorité municipale, son maire Michèle Picard, et bien sûr les élus communistes et apparentés. Le mandat 2001-2008 a été un grand bon en avant, le retour de Vénissieux dans le développement de l’agglomération. Le mandat 2008-2014 s’annonce comme un nouveau cap, avec des défis nouveaux posés par le développement lui-même de la ville, le retour de centaines d’habitants qui avaient quitté la ville dans les années précédentes, l’arrivée de nouveaux Vénissians qui viennent trouver ici une ville solidaire, humaine, culturelle, et toute proche du coeur de l’agglomération.

Nous aurons beaucoup de discussions dans les mois qui viennent pour relever ensemble ces défis et penser le projet de ville que nous porterons ensemble pour le mandat 2014-2020...

A bientôt à la rentrée donc...

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation