conseil de quartier Léo Lagrange

organisation de la collecte Visite du 10 Février 2012

, par  Pierre-Alain , popularité : 15%

Visite demandée par le président du conseil de quartier, Jeff Arriagnio, sur les difficultés de la gestion des bacs de collecte, la visite de ce vendredi aura aussi permis de faire le point sur les actions prévues de rénovation de l’éclairage public.

Concernant la collecte, les questions sont comme dans beaucoup de quartier liées à l’organisation concrète de la collecte, nombre de bacs gris (ordures ménagères), nombre de bacs verts (collecte sélective) qu’il faut prendre l’habitude d’appeler des bacs jaunes [1], fréquence de ramassage...

Cette question concerne à la fois les habitants, les bailleurs et leurs gardiens, et le service du Grand Lyon de la collecte.

Coté habitants, l’installation des bacs à l’opposé du chemin naturel de sortie de l’immeuble est une des difficultés. Dans le cas de la ru Maxime Gorki pour les immeubles Alliade, le constat est clair, les bacs qui sont sur le chemin pris par la majorité des riverains sont pleins, et ceux qui sont de l’autre coté sont presque vides. Résultat, les premiers sont vite pleins... Ce vendredi, on peut effectivement constater que les bacs de tri sont déjà pleins alors qu’ils ont été vidé la veille, et malheureusement pleins entre autres d’ordures ménagères !

Certains délégués de quartiers seraient favorables à augmenter le nombre de collecte sélective, mais cela revient à réduire la fréquence de collecte pour les ordures ménagères... Pas facile

Une réunion récente avec les services du Grand Lyon a confirmé que le Grand Lyon était d’accord pour discuter du nombre de bacs, avec une norme confirmée de 10 litres par habitant, qui, appliquée à de nombreux bâtiments, donne plus de bacs qu’il n’en existe. Cela dit, il ne suffit pas d’avoir des bacs, il faut les gérer, les sortir, les rentrer. Un représentant de l’OPAC du Rhône soulignait récemment qu’il voudrait bien avoir un SMS du camion de collecte 1/4 d’heure avant son passage pour permettre aux gardiens d’être efficace en ne sortant les bacs que quand c’est nécessaire, et de plus, de les rentrer le plus vite possible après le passage de la collecte. Pour l’instant, les services du Grand Lyon ne savent pas le comment le faire.

La visite se conclue sur deux propositions :
- organiser avec le Grand Lyon et les principaux bailleurs, une réunion de travail sur le dimensionnement des bacs et les actions d’améliorations qui peuvent être conduites sru ce quartier
- organiser avec le bailleur Erilia une réunion spécifique puisque là, c’’est simple, aucun bac de collecte sélective n’est sorti par le bailleur.

Eclairage public

Enfin, la visite permet à Aimé Caschera, responsable du service éclairage public de la ville, d’expliquer les aménagements prévus, et de plus, de préciser ce qui va être fait pour répondre aux précédentes demande du quartier dans une visite de la fin d’année dernière. Action dont tout le monde se félicite, d’autant qu’elle se traduit par une baisse des consommations électriques.

La visite fait le tour de ce qui avait été discuté dans de précédentes visites, et notamment l’éclairage du cheminement venant de la zone Venissy, éclairage dont les services confirme qu’il sera pris en compte dans le projet.

[1les couvercles vont d’ailleurs être progressivement changé de couleur pour devenir jaune, ce qui est une règle nationale

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • retour de Moscou..

    J’aurai aimé transmettre ce message aux conseillers métropolitains lors de la séance du 6 (...)

  • Accueil des migrants

    En fin de la séance du conseil de métropole du 11 septembre, avec les autres élus des groupes (...)

  • Salut Bernard, bonne suite !

    Bernard était le directeur d’école de mon quartier. Je l’ai connu comme parent d’élève et il (...)