visites de quartier du maire, assemblées générales

renforcez vos conseils de quartier !

, par  Pierre-Alain , popularité : 23%

Ce samedi 6 Octobre a eu lieu la première visite de quartier du maire, précédant les assemblés générales du conseil de quartier du centre et de Gabriel Péri. Elle a ouvert une période de deux mois de rencontres entre élus et habitants, autour des conseils de quartier et de leurs délégués.

De quartier en quartier, des centaines de Vénissians vont se rencontrer, prendre connaissance des projets de la ville, donner leur avis, interroger les élus sur des questions qui les préoccupent, qu’elles concernant la ville, la communauté urbaine ou d’autres partenaires.

Bien sûr, cela ne concernera pas tous les Vénissians, mais tous sont invités. Cela ne concernera pas tous les problèmes existants, mais chacun peut venir poser une question, dénoncer un problème, porter une revendication (ou plusieurs !). Bien sûr, les conseils de quartier ne peuvent directement combattre le chômage, la pauvreté, la chèreté de la vie, ni agir sur les réseaux de trafiquants, la prostitution ou les ravages de la drogue. Mais même ces sujets peuvent être abordés à partir du moment ou des citoyens décident d’en faire leur préoccupation, d’interpeller les acteurs responsables, de mobiliser d’autres habitants pour exprimer un point de vue citoyen... La ville leur apportera toujours son soutien, qu’elle soit directement concerné ou pas dans ses compétences.

Car si le premier pas des conseils de quartier concerne toujours des questions du proximité, de voirie, de propreté, de logement... ils peuvent aussi se mobiliser pour l’industrie, comme l’a fait celui de Jules Guesdes, ou pour réussir une fête de quartier qui permette aux habitants de combattre l’isolement, le repli sur soi, l’individualisme...

Depuis 2008, il faut dire et répéter que les conseils de quartier ont fait beaucoup. Je sais que dans chaque quartier, le président peut facilement faire la liste des problèmes non résolus, des questions restées sans réponses... Mais il faut faire la liste des actions qui ont abouties, des décisions que la ville a prise pour répondre aux délégués, et même des actions qui ont mobilisées d’autres partenaires à la demande des conseils de quartier.

Quelques exemples précis :
- la sécurisation des entrées charretières allée Picard et le rescindement des trottoirs rue de la république
- le classement en cours des rues Logodec et des Minguettes qui va permettre enfin l’enfouissement des réseaux en 2013, un vieux sujet de quartier qui avait conduit à une assemblée houleuse il y a deux ans
- la mise en sens unique de l’allée des platanes
- la sécurisation et la réfection du boulevard Marcel Sembat
- le dispositif expérimental anti-pigeons aux Renouées qui donne de bons résultats
- la succession des travaux d’assainissement du Charréard jusqu’au Laquais, qui a transformé la situation lors des fortes pluies
- la sécurisation de la rue Wladimir Komarov
- le passage piétons surélevé Rue Victor Hugo
- ...

et cela n’arrête pas avec de nombreuses questions pour lesquelles les réponses positives vont se concrétiser dans les prochaines semaines
- le carrefour Division Leclerc / Aristide Bruant
- la signalétique de la maison des fêtes et des familles
- les barrières de sécurité le ong du tram vers l’école St-Exupéry
- la réfection du parking sécurisé Pyramide
- le parking vers l’école Max Barel
- des aménagements contre le stationnement sur trottoirs à Joliot-curie
- ...

sur certains sujets difficiles, les actions engagées n’ont pas encore modifiés vraiment la situation, mais elles ont marqués de premier point, et ceux qui les suivent mesurent mieux les efforts à faire
- le travail sur la propreté des marchés, avec depuis le mois de Juillet un nouveau règlement, qui fait d’ailleurs discuter, quelques forains poissonnier en prenant prétexte pour dire que la ville leur interdit de préparer les poissons, ce qui est bien sûr faux, le règlement leur demande simplement de ne pas jeter les déchets au sol...
- un premier pas avec un vice-président du Grand Lyon pour relancer le dossier de la place Ennemond Romand. Les délégués de quartier qui ont participé à la rencontre savent bien quel e chemin est encore long. Mais justement, faire le premier pas est d’autant plus important.

Enfin, il y a de grands chantiers qui sont l’aboutissement de nombreuses démarches et qui vont transformer profondément un quartier. Ne parlons pas de Venissy, du quartier Amstrong ou Monmousseau, mais mesurons par exemple le changement pour Parilly que va représenter la nouvelle place Jeanne d’aRc, dont le chantier démarre

Je sais bien que ce sont les problèmes non résolus qui motivent le plus et dont nous discuterons en assemblée générale, mais en commençant cette longue période de vie municipale centrée sur les conseils de quartier, je souhaite montrer à tous le chemin parcouru et l’utilité de nos conseils de quartier...

La démocratie participative à Vénissieux, nous savons qu’elle est un creuset citoyen, qu’elle n’est pas à coté de la démocratie représentative, mais qu’elle peut au contraire en être le centre, le lieu ou les élus puisent au concret leurs décisions dans le dialogue avec leurs voisins, dans le respect des oppositions, des contradictions, éclairant aux yeux de tous les contraintes d’une décision, et ce qu’il reste à faire ensuite...

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation