conseil de quartier Pasteur-Monnery

une antenne relais sur un batiment telecom... visite du 5 Octobre 2012

, par  Pierre-Alain , popularité : 39%

Une visite un peu particulière puisqu’elle répond aux demandes des riverains de l’allée Emeraude, une voie privée donnant sur la route de Corbas, riveraine du bâtiment France Telecom, et desservant un petit quartier de 10 maisons. 6 familles sont représentées, soit 60% du lotissement...

Cette rencontre fait suite à la commission téléphonie mobile qui a étudié un projet de l’opérateur orange, qui souhaite installer une antenne-relais sur son bâtiment.

les maisons à proximité du batiment ou seront installés les antennes
JPEG

comme nous l’avons décidé en signant une charte avec les opérateurs, la ville étudie les dossiers et donne un avis, en demandant aux opérateurs la transparence sur leurs projets et les niveaux d’expositions des riverains. La charte permet ainsi à la ville de refuser les projets situés à moins de 100m d’un équipement "sensible" (école, santé...), et de discuter avec les opérateurs sur chaquie projet pour réduire autant que possible le niveau d’exposition des riverains.

Dans le cas de ce projet, la commission a donné un avis positif assorti de demandes
- de mesures avant et après l’installation, réalisées au frais de l’opérateur par un bureau d’étude indépendant
- d’une permanence de rencontres avec les riverains pour présenter toutes les caractéristiques du dossier.

La commission transmet le dossier au président de conseil de quartier pour si nécessaire organiser une rencontre avec les riverains avant la permanence.

Dans ce cas, le conseil de quartier n’a pas pris en charge ce dossier et j’ai donc organisé cette visite pour rencontrer les riverains.

La discussion a été assez longue et j’ai expliqué ce que la ville faisait sans que ce ne soit de sa compétence, et sans avoir le droit d’imposer quoi que ce soit, en dehors des règles d’urbanisme, aux opérateurs.

Un riverain se souvenait de la rencontre mairie en 2009 sur les risques des antennes relais et jugeait positivement la charge et la démarche. D’autres restaient interrogatifs sur le résultat, ne faisant aucune confiance aux opérateurs pour respecter leurs engagement.

J’ai redit à tout le monde que, quelque soit l’avis de chacun sur le débat compliqué des antennes-relais (faut-il craindre plus les antennes relais ou les téléphones ? les téléphones ou les micro-ondes...), la ville cherchait surtout à créer la transparence et permettre aux riverains de connaitre le niveau d’exposition réel sur leur balcon ou leur pas de porte.

Dès que les mesures après mise en service seront connues, je ferai un courrier au président du conseil syndical du lotissement pour informer tout le monde.

La discussion a conduit a une bonne idée, faire un bilan des premiers dossiers traités par la commission, notamment de l’antenne relais rue anatole France, en fonctionnement depuis maintenant plus de 6 mois. Je proposerai sans doute d’en faire un point d’information lors du conseil citoyen du 8 Novembre.

d’autres questions autour des maisons...

Mais les riverains sont mécontents d’un autre sujet, leur voisinage avec l’entreprise EXAPAQ. Lors de sa création, il y a 5 ans, des engagements avaient été pris sur les horaires de travail, le bruit, les nuisances, le traitement de la limite de séparation... Or, plusieurs engagements ne sont pas tenus, et malgré les messages répétés à la ville, les riverains ont le sentiment que rien n ’est fait.

J’ai bien pris note des deux questions qui doivent pouvoir être controlé facilement
- le respect de l’engagement d’horaires de travail de 7h à 22h, et donc pas de travail de nuit...
- la réalisation d’une "butte arbustive" permettant d’améliorer l’esthétique du batiment vu du quartier... comme le montre l’image, s’il y a butte, elle est bien peu arbustive !

JPEG

A suivre donc

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves