Rapport annuel sur la qualité du service public des déchets

La collecte des déchets, agents et habitants ensemble.

, par  Pierre-Alain , popularité : 45%

Cette information annuelle sur le service public des déchets s’appuie sur le rapport présenté au conseil de communauté du Grand Lyon, rapport annuel obligatoire permettant aux citoyens d’être informé sur le fonctionnement des services publics.

Ce service public des déchets est celui du quotidien, de la proximité, celui dont l’absence est immédiatement visible avec des conséquences graves pour la propreté, l’hygiène, la santé publique.

C’est aussi un service qui nécessite beaucoup de moyens, d’agents, une organisation complexe autant d’un point de vue logistique que humain pour la collecte de près de 600 000 tonnes à l’échelle du Grand Lyon avec par exemple plus de 230 000 bacs gris. Il représente une dépense publique importante, près de 100 M€ pour la collecte et le traitement.

Vous avez les éléments quantitatifs concernant Vénissieux dans la fiche annexe à ce rapport, un peu plus de 15 000 tonnes de déchets, soit 264kg par habitant en baisse de 1,7% par rapport à 2010 ce qui est mieux que la baisse constatée sur le Grand Lyon, mais nous partons d’un niveau plus élevé.

Comme vous le savez, l’action engagée avec Eco-Emballage en 2010 a permis une amélioration très forte de la qualité de la collecte sélective, amélioration qui bien sûr se tasse un peu au fil du temps et demandera donc de nouvelles actions.

C’est pourquoi entre autres, nous continuons à organiser la semaine de la propreté, qui a permis cette année d’inaugurer le premier silo enterré, après l’expérience positive des silos aériens du quartier Aulagne. Nous poursuivons aussi les efforts de la ville dans des évènements sportifs ou festifs comme les foulées vénissianes, la marche nordique, la semaine du gout, la fête des Minguettes, les fêtes escales. Bien sûr, il faut continuer à améliorer la qualité de la collecte sélective dans de nombreux endroits ou cela n’a pas encore été fait, et il faut augmenter partout la quantité de collecte sélective de qualité

Cependant, il faut dire que nous avons appris deux mauvaises nouvelles ces derniers jours. Le réaménagement de la déchetterie qui devait s’engager en 2013 est reporté dans le cadre d’une réduction forte des crédits de paiement du Grand Lyon dans la préparation du budget 2013, réduction qui concerne toute l’agglomération. Nous ne connaissons pas les critères de choix des projets reportés ni même s’il s’agit d’un report d’un an pour lequel tout le travail réalisé par les services de la ville et du Grand Lyon resteront valides, ou si le projet est reporté au -delà avec le risque de mettre au panier tout le travail réalisé.

C’est aussi le cas, je l’ai appris cet après-midi, du programme de développement de 700 silos enterrés qui avait conduit à beaucoup d’études de bailleurs et devait permettre de poursuivre les réalisations encours sur la ZAC Amstrong notamment.

Il faut donc mettre à jour de ce point de vue le rapport de ce soir.

Permettez-moi de conclure sur la situation de la collecte dans la ville. La collecte a connu un conflit social important au Grand Lyon dans le cadre d’une réorganisation qui a priori ne nous concernait pas. Mais la mise en œuvre d’un samedi sur deux travaillé et les difficultés que posaient une collecte du lundi à Vénissieux qui dépassait les charges de travail acceptables a conduit à une réorganisation des circuits de collecte de Vénissieux, avec le passage en fréquence 3 de certains quartiers résidentiels et tertiaires, et la recherche d’un équilibre entre tous les jours de la semaine. Nous savions que ce changement pouvait être difficile et demanderait un temps de réglage. J’avais d’ailleurs souhaité un effort de communication plus important et plus précis que ce qui a été fai. Mais nous constatons qu’après 8 semaines, les difficultés restent importantes, rues ou points de collectes oubliées, horaires totalement variables et imprévisibles...

La direction de la collecte du Grand Lyon que nous avons reçu cet après-midi même nous confirme que Vénissieux, comme 5 autres villes, reste dans l’orange du point de vue des dysfonctionnements et des réclamations, malgré l’augmentation du nombre de camions de collecte. Les causes viennent à la fois de la réorganisation des circuits qui varient selon les jours, mais aussi des difficultés dans les relations sociales internes au service.

Le Grand Lyon nous a informés des dispositions prises pour surmonter ces difficultés rapidement, mais j’ai proposé au nom du maire des actions publiques associant la ville pour aider à retrouver une situation normale. Cela pourrait se faire sous forme d’une rencontre de terrain avec les agents et sous forme de témoignages d’agents et d’usagers dans Expression pour faire partager la réalité concrète de ce service public, reconnaitre la valeur et l’importance de ce travail quotidien et en même temps l’importance de sa qualité pour le cadre de vie.

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves