Conseil Municipal du 3 Novembre

La qualité du service public des déchets

, par  Pierre-Alain , popularité : 21%

Commentaires sur le rapport annuel de la qualité du service public d’élimination des déchets transmis par le Grand Lyon

Délibération d’information sans vote.

Je ne vous infligerai pas une lecture exhaustive de ce rapport de 9 pages, mais je vous en conseille la lecture. J’ai d’ailleurs préparé une copie du rapport annuel du Grand Lyon pour les adjoints, et il est à disposition des conseillers municipaux qui le souhaitent.

Ce rapport au conseil municipal est d’abord la présentation de celui de la communauté urbaine de Lyon qui assure la compétence du service public d’élimination des déchets. Je veux cependant insister sur quelques points importants et faire quelques commentaires

Je veux noter d’abord le progrès lent mais réel de la collecte sélective sur notre commune, avec 30kg/habitant en 2005, 31, en 2006, 34,4 en 2007. Il faut noter que si ce chiffre est encore loin de la moyenne de 50kg/hab dans le Grand Lyon, la quantité totale collectée est aussi inférieure. en proportion, le tri sélectif à Vénissieux représente 12,6% des déchets pour 17,6% dans l’agglomération.

Le Grand Lyon propose de nouvelles actions pour améliorer le tri avec « l’aide à l’amélioration des performance en habitat vertical », avec des dossiers important concernant les circuits de collecte, le passage à deux collectes vertes par semaine (ce qui veut dire bien sûr, une collecte grise en moins. Il faut insister sur l’impact économique du tri sélectif, puisqu’on est passé de 34% à 70% de recyclages des déchets, donc de valorisation économique !

Il faut aussi évoquer la déchetterie communautaire qui est aujourd’hui saturée. Nous en connaissons les difficultés de sécurité, d’incivilités et nous attendons toujours la concrétisation de l’annonce d’extension et de gardiennage. A ce propos, il faut évoquer la difficulté de mutualisation des outils du service public entre la ville et le Grand Lyon Au delà de l’usage de la déchetterie par la commune, c’est la question plus générale d’un grand service public de déchets qui est posée.

Quelles réponses modernes pour une gestion exemplaire dans les quartiers populaires ? Le rapport du Grand Lyon cite en exemple les containers enterrés à Rilleux. Quels que soient les solutions techniques, ce qui est sûr, c’est que nos quartiers ont besoin de plus de service public, de plus de proximité, d’un effort technique et pédagogique constant pour relever le défi avec tous les habitants.

Nous complétons le service communautaire par des mini-déchetteries et l’enlèvement chez les particuliers. nos 13 quartiers bénéficient de trois passages de mini-déchetterie qui représentent 146 tonnes, à peine 0,2% de la déchetterie, mais avec un très mauvais taux de recyclage.
Nous avons donc de nombreuses questions
- la situation très mauvaise le weekend
- le non respect des arrêtés du maire sur les bacs poubelles qui restent dehors
- la situation souvent très dégradée des points de collecte
- les déchets sont une richesse économique . Quel retour social pour lkes habitants
- comment valoriser les bonnes pratiques et sanctionner les incivilités ?

Le conseil citoyen du développement human durable qui se réunira le 25 novembre pourra s’organiser pour avoir un vraiu débat public, avec l’objectif d’une journée propreté au printemps pour mobiliser les habitants et les partenaires

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves