Conseil municipal du 26 Juin 2017

Le nouvel agenda 21 de Vénissieux arrive !

, par  Pierre-Alain , popularité : 15%

Nous avons beaucoup travaillé depuis 2014 pour approfondir un vrai bilan de la démarche d’agenda 21 et je suis très heureux de vous présenter le coeur de la mise à jour de notre démarche. Nous avons déja eu l’occasion d’évoquer l’évaluation technique réalisée par un bureau d’étude en 2014, l’évaluation participative réalisée par le conseil citoyen du développement humain durable en 2015, et les rencontres 2016 avec les associations pour mettre en réseau et favoriser les initiatives, et nous pouvons tirer un bilan global de l’enjeu principal qui ressort de notre expérience. Nous ne pourrons aller plus loin dans la mobilisation citoyenne autour des actions de notre agenda 21 sans mieux faire le lien entre les enjeux environnementaux et les enjeux économiques et sociaux.

Dans une société dure, précaire, inégale et parfois violente pour des milliers de familles populaires, trop souvent, les "bons gestes", les messages sur ce qui est "bien pour l’environnement" ne peuvent être entendus si les habitants ont le sentiment que ce sont les autres qui parlent, les médias, les institutions, alors que la fracture sociale et politique rend beaucoup de gens méfiants. Prendre en compte les dimensions économiques et sociales des enjeux de la propreté, de l’environnement, de l’énergie, c’est aussi chercher comment ces enjeux peuvent être créateurs d’emplois, d’activités économiques et sociales dans lesquelles les habitants sont d’abord des acteurs...

C’est tout l’enjeu de résister à cette fracture apparue avec éclat dans les résultats électoraux entre une France qui gagne et une France qui souffre et l’originalité de notre rassemblement Vénissian pour la ville, c’est bien d’unir toutes les catégories dans l’action pour le cadre de vie commun.

Il faut faire reculer le sentiment que « il faut du social pour aider les pauvres, mais ca coute trop cher » et montrer au contraire que « la fracture sociale est invivable à tous, alors que la solidarité et le service public sont utiles à tous ».

Car les inégalités sont prégnantes dans la vie sociale notamment sur les questions de consommation, de santé, de déplacement... C’est pourquoi nous voulons faire une large place à l’économie sociale et solidaire dans ce nouvel agenda 21, favoriser toutes les initiatives pour permettre à tous d’être acteur dans des démarches solidaires, citoyennes et durables.

Cette mobilisation citoyenne est indispensable aussi car l’austérité qui nous est imposée rend impossible à la ville de porter seule les innombrables actions nécessaires. Il y a bien sûr la métropole qui est un acteur essentiel, mais il y a aussi tout le secteur associatif, économique et notamment les acteurs de l’économie sociale et solidaire, coopératives, mutuelles... qui peuvent se mobiliser au plan local.

Bien évidemment, la ville va continuer ses efforts, notamment sur l’énergie avec notre plan climat déja délibéré par notre conseil et qui est intégré dans ce nouvel agenda 21, mais aussi sur la place de la nature en ville avec les actions multiples sur nos espaces verts, mais aussi nos demandes sur le PLU-H pour une ville équilibrée au développement maitrisé.

Le document qui vous est présenté n’est bien sûr pas un document définitif, mais il vous présente le contenu de notre futur agenda 21 qui reste à mettre en forme. Je vais simplement vous en présenter le plan

D’abord un bilan que vous connaissez sur les actions réalisées depuis 7 ans et leurs résultats qui ont valus des reconnaissances diverses, 4eme fleur, Citergie, label ecoreseau, mais je me permets d’insister sur deux chiffre. Nous sommes passés de 45% à 79% de déchets ville valorisés et nous sommes passés de 6 à 30% d’énergies renouvelables dans nos consommations énergétiques.

Ensuite, la présentation de la démarche continue d’évaluation qui s’appuie sur notre expérience avec notre conseil citoyen DHD, et en souhaitant renforcer les partenariats institutionnels, notamment la métropole, et je serai présent lundi prochain au club du développement durable qui porte justement sur les initiatives des communes pour l’économie circulaire, donc en lien étroit avec nos objectifs de ce nouvel agenda21

vous trouvez ensuite les 5 enjeux, reclassés selon les règles du ministère, donc un peu différent de ceux des précédents et pour chacun, un sous-titre qui illustre la manière dont notre ville prend en compte cet enjeu à sa manière.

Pour chaque enjeu, vous trouverez des témoignages, des zooms et des actions, pour un document le plus lisible possible, moins chargé que le précédent, plus facile à utiliser pour donner envie de s’inscrire dans une action. Bien sûr, tout n’est pas figé dans cette présentation, mais vous trouverez à la fin un tableau reprenant lesw 30 actions identifiées. Certains vont me dirent, il y en avait 107 dans le précédent, mais nous avons cherché à simplifier le suivi pour faciliter l’évaluation continue. Certaines de ces actions en regroupent plusieurs et peut-être faut-il les appeler objectifs.. ainsi développer les ENR, c’est tout à la fois augmenter le taux d’ENR du réseau de chaleur, développer le raccordement à ce réseau, développer le photovoltaique en autoconsommé, ou encore installer une chaudière biomasse dans une école non raccordée au réseau...

C’est dans les enjeux 2, épanouissement des êtres humains, 4 solidarité et 5, un production et consommation responsable que vous trouverez le plus de nouveautés et d’inflexions, même si bien sûr nous avions déja beaucoup d’expériences notamment sur la santé ou la solidarité. Mais l’ambition est ici de les relier à travers cet agenda 21 dans la démarche évoquée d’une plus grande mobilisation des acteurs de la ville pour une ville humaine et durable, solidaire et citoyenne

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves