Conseil municipal du 2 Décembre 2013

Vénissieux 203, humaine et durable : pragmatisme et résultats

, par  Pierre-Alain , popularité : 23%

Voilà la troisième fois que nous présentons ce rapport sur la situation interne et territoriale en matière de développement durable, nous disons ici à Vénissieux en matière de développement humain durable, et permettez-moi ce court commentaire, ce n’est pas qu’une formule, mais c’est la volonté de marquer que les décisions politiques, économiques, environnementales, ne sont rien si elles ne sont pas ancrées dans les rapports entre les hommes et les femmes, et qu’il n’y a que deux manières de le faire, en répondant aux besoins dans le sens de l’intérêt général, ou en restant soumis aux intérêts privés, qui sont alors toujours ceux des puissants.

Nous mettons donc en œuvre depuis 2010 un ensemble d’actions regroupés dans notre agenda 21, qui après sa reconnaissance officielle, illustre le palmarès écologique 2013 de hebdomadaire La Vie, qui dans son classement des départements, classe le Rhône en première position pour les agendas 21 territoriaux, en prenant l’exemple de nos nombreuses actions sur les jardins dans la ville. A noter toutefois que ce classement du Rhône est nettement moins bon sur les autres critères eau, air, déchets, consommation...

Comme vous pouvez le constater, nous ne cherchons pas dans ce rapport les effets de manche, nous vous donnons de très nombreux critères objectifs de mesure de l’impact de notre travail, des avancées comme des difficultés, ce qui permet aussi de mesurer le chemin qui reste à faire, et donc l’importance des moyens financiers de la commune pour poursuivre ces efforts.

Permettez-moi de mettre l’accent sur quelques aspects illustratifs de notre démarche.

D’abord pour noter l’impact du travail sur notre agenda 21 dans l’organisation de la ville ces dernières années. Dans chaque service ou presque, un référent développement humain durable assure l’animation des actions concernant son service, échange avec les autres référents et le service pilote. Un comité de pilotage associant des élus et la direction générale fait le point deux fois par an au moins... Nous sommes passés de 123 agents formés à des pratiques durables en 2010 à 364 fin 2012. C’est un vrai progrès de transversalité et de prise en compte des critères multiples que nécessitent ce que nos amis chinois appelleraient, un "développement harmonieux", expression qui est sans doute plus riche que notre dénomination de seulement durable.

Ensuite pour vous inviter à prendre connaissance plus en détail de certaines des actions suivies, des actions médiatisées comme la deuxième chaufferie bois dans un groupe scolaire hors réseau de chaleur, et d’autres qui le sont moins comme la formation de 150 agents à l’éco-conduite, qui est une vraie réussite sur un sujet de pratiques individuelles difficile, où le fait d’avoir chaque année plus d’une quinzaine d’éco-projets déposés dont 12 sélectionnées l’an dernier.

Enfin pour souligner quelques résultats spectaculaires, notamment pour la baisse dans nos batiments des consommations d’eau (-10,6%), de chauffage (-6%), d’électricité (-2%), de baisse importante des consommations d’eau dans nos espaces verts, le chiffre de 2012 étant bien sûr particulier compte tenu de la pluviosité, de la part des déchets municipaux recyclés qui augmente jusqu’à 57%, du nombre cumulés de points noirs d’accessibilité résolu qui passe de 45 à 66, ou encore l’information récente issue de l’inventaire de la flore réalisée par le Grand Lyon et qui identifie le parc des Minguettes pour une qualité méconnue, une des zones à forte biodiversité du cœur urbain de l’agglomération, un bon résultat du travail de nos espaces verts.

Vous connaissez tous l’objectif du facteur 4 qui concrétise l’engagement que devrait prendre les pays développés pour permettre le développement du Sud tout en stoppant les émissions mondiales de carbone, objectif qui faisait partie du paysage médiatique avant que la crise économique et les lobbys des énergies éoliennes et photovoltaïques l’aient fait disparaitre des politiques publiques. Et bien notez qu’à Vénissieux, nous sommes sur la voie de cet objectif avec des émissions du réseau de chaleur divisée par deux, des émissions du patrimoine ville en baisse de 10% sur 3 ans ; une part d’énergie renouvelable pour la patrimoine ville de 18% en 2012 et qui est pour la saison de chauffe qui commence de 26%...

Il y a encore beaucoup à faire et nous travaillerons bien sûr pour le prochain mandat vers une mise à jour de notre agenda 21 pour identifier les actions qui doivent être poursuivies pour s’intégrer progressivement dans le quotidien du service public, et très certainement de nouvelles actions à discuter et décider pour de nouveaux objectifs, pour le droit à l’énergie, à la nature, au jardinage, à la biodiversité, à la qualité de l’air, l’emploi dans la ville, etc...

Enfin, permettez-moi d’évoquer une de ces actions qui démontrent la capacité de nos services à être innovants, créatifs en répondant aux objectifs de notre agenda tout en assurant une grande qualité de service public. vous avez sans doute remarqué une nouveauté dans les décorations de fin d’année du parvis de l’hôtel de ville. Un petit train est apparu avec une locomotive que je vous conseille de regarde de près. Cette fin de semaine, revenez en fin de journée, elle sera pleine de lumière. C’est une création de notre équipe décoration des espaces verts, qui s’était déjà distingué aux dernières floralies de Bourg en Bresse. Elle est entièrement faite de matériel de récupération, le corps avec un cumulus, des roues de tondeuses, d’un projecteur de mobylette... tout usiné et peint par nos techniciens, avec de l’éclairage led à l’intérieur... Ce ne sont pas moins de 8 services qui ont contribué à ce travail, et je voulais conclure en les remerciant au nom de notre conseil.

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves