Plan climat territorial de Vénissieux

Vénissieux au-delà des objectifs du Grenelle...

, par  Pierre-Alain , popularité : 21%

J’ai profité de la présentation du rapport développement durable pour présenter de premiers résultats du travail engagé dans le plan climat territorial validé par la ville, le bilan carbone qui montre que nous pouvons agir sur nos émissions de gaz à effet de serre, et que cela concerne principalement l’énergie...

Un document de synthèse du plan climat-énergie de la ville sera bientôt diffusé. Il reprend bien sûr le travail réalisé pour l’agenda 21 sur les enjeux énergétiques et climatiques.

Le tableau de synthèse des consommations et des dépenses illustre parfaitement une vraie difficulté...
PNG

Les consommations énergétiques sont toutes en baisse... mais la facture pour la ville reste en hausse au total. Un indicateur synthétique facile à retenir. On passe de 660KWh/habitant en 2009 à 558 en 2011, mais de 50€ par habitant en 2009 à 55€ en 2011... une baisse de 15% des consommations se traduit par une hausse de 10% du coût ! Et il faut tenir compte que l’année 2011 a été plus douce que 2009. En fait, la baisse des consommations de 15% correspond pour une part au climat. Si on prend les consommations "corrigées" de l’effet du climat, les efforts de la ville représente sur deux ans 10% de réduction. On voit que c’est un rythme très élevé qui est très au-delà des objectifs du Grenelle de réduction de 20% des émissions d’ici 2020...

Il faut donc bien sûr poursuivre les efforts pour réduire nos consommations, mais il faut en urgence faire grandir le refus de voir les tarifs de l’énergie, électricité, solaire, bois, fossiles... continuer à s’envoler. Je sais bien que certains croient que plus le coût de l’énergie sera élevé, plus on sera contraint de s’en passer, mais cela se traduira par toujours plus d’inégalité, au niveau des habitants comme au niveau des communes. Il faut en urgence sortir l’énergie du marché et que l’état impose des tarifs publics qui répondent à nos objectifs.

Le bilan carbone 2011 de la ville

C’est bien sûr une des actions de l’agenda 21, réaliser un bilan des émissions de gaz à effet de serre de la ville, un "bilan carbone".

Ce travail a été réalisé par un bureau d’étude agréé sur les données 2010 avec les règles de calcul définies par l’état et qui permettent donc de comparer et suivre les émissions de toutes les collectivités. Avec 12000 tonnes équivalent CO2 pour la ville en 2010 (hors réseau de chaleur), la situation "initiale" représente donc 200kg par Vénissian, sachant que au total, chaque Français émet près de 8 tonnes...

Mais le bilan montre aussi le caractère prépondérant de l’énergie et du chauffage. Car le réseau de chaleur représente 50 000 tonnes, soit 4 fois plus que tout le reste de l’activité municipale. Et dans les 12000 tonnes municipales, la moitié, 6000 tonnes, concerne l’énergie !

PNG

Ce bilan est cependant très utile justement pour mieux prioriser nos actions. Car certaines sont difficiles mais représente de grands enjeux comme la part d’énergie renouvelable dans le réseau de chaleur, mais d’autres qui ne représentent pas un grand enjeu en émissions, sont assez faciles à réaliser...

Le bilan carbone permet ainsi d’évaluer pour chaque action du plan climat son impact sur les émissions. Une action qui m’a impressioné a été présenté en réunion interne récemment, la formation à l’éco-conduite. Nous avions l’objectif de former 140 agents, mais les services de la ville travaillent pour arriver à beaucoup plus, sans doute plus de 300, d’autant que les premières expériecnes sont très concluantes. Car on obtient une réduction des consommations de carburant mesurée d’au moins 10% et pour certains jusqu’à 30%. L’enjeu pour cette seule action est donc de réduire nos consommations de 20%, ce qui est bon autant pour les émissions que pour le budget de la ville ! Ce n’est pas une action très facile, elle prend du temps, demande de l’engagement de nomnreux agents, mais elle ne demande pas de budget d’investissement...

Il faut aussi dire que certaines actions n’avancent pas vraiment. Ainsi des pédibus qui reposent sur l’engagement de parents... De fait, plusieurs expériences ont été tentées sans succès pour l’instant...

Mais au total, les actions déjà connues nous permettent d’agir sur 20% des émissions hors réseau de chaleur ce qui est très positif.

Émissions Gains GES Gain en %
Énergie : Bâtiment+EP 6 600 1 490 22,5%
Déplacements professionnels 113 5 4%
Déplacements domicile-travail 840 317 38%
Déplacements visiteurs 670 4 0,50%
Achats et services 1 100 6 0,50%

Et pour le réseau de chaleur, notre objectif est de faire beaucoup mieux !
Dépasser 60% d’énergie renouvelable sur le réseau est évidemment un enjeu pour le tarif de la chaleur, mais c’est aussi un enjeu pour diviser par plus de deux nos émissions ! On pourrait passer de 50 000 Tonnes à moins de 20 0000t !...

Ce bilan carbone nous montre donc que la ville est bien partie pour faire mieux que les objectifs du Grenelle. Notre agenda 21 nous place même sur les deux prochaines années sur un rythme supérieur à l"objectif du "facteur 4". Il faut tenir compte que les premières actions sont aussi souvent les plus faciles, et que plus on réduit les consommations d’énergie, plus il est difficile de les réduire encore plus, mais on peut dire aussi que les économies budgétaires réalisés facilitent de nouveaux investissements, et surtout que l’expérience accumulée permet d’aborder des actions plus difficiles.

PNG

Le prochain conseil citoyen sur l’énergie et le réseau de chaleur sera une occasion d’un débat public important sur des objectifs qui auront un impact à long terme sur les résultats de notre plan climat.

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves