Des conseils de quartier au conseil citoyen du développement humain durable Prochaine rencontre le 9 Décembre à 18h en mairie !

, par  Pierre-Alain , popularité : 15%

L’assemblée générale du conseil de quartier Jules Guesde a confirmé avec force une tendance déjà perçue à Joliot-Curie, au Moulin à Vent ou à St-Exupéry. Des présidents de conseil de quartier, des équipes de délégués de quartier, font vivre avec détermination une démarche difficile mais nécessaire.

JPEG

Les conseils de quartier sont une vieille histoire à Vénissieux. Je me souviens de la première assemblée qui s’est tenue à Max Barel en 1989 ! [1].

Depuis, la ville a expérimenté différentes formes de travail des conseils de quartier, et petit à petit, des habitudes se prennent. Election des délégués, visites de terrain, permanences, assemblée générale annuelle, plateforme d’objectifs qui devient une aide au travail de préparation budgétaire de la ville...

La bonne nouvelle, c’est que nous vivons une année de renforcement de nos conseils de quartier. La participation en hausse presque partout, le nombre de délégués de quartiers qui suivent les dossiers, les visites de quartier, la franchise des discussions et le dialogue direct entre habitants et élus confirment que la ville a fait le bon choix en ne cherchant pas à copier ce qui se fait ici ou là, mais à inventer un outil que les Vénissians puissent s’approprier.

Le conseil de quartier Jules Guesde illustre tous ces aspects. Une salle pleine, et comme le notera le Progrès, une forte participation de jeunes du quartier, une présidente du conseil engagée avec ses délégués, prenant des initiatives, expliquant le travail réalisé, les contacts pris avec les partenaires, des entreprises aux bailleurs, les discussions avec les habitants, des dossiers qui avancent et qui sont connus de nombreuses personnes...

C’est d’ailleurs dans ce quartier que nous avons l’exemple le plus abouti de partenariat avec une entreprise pour l’environnement et le cadre de vie. Le quartier avait depuis longtemps interpellé l’entreprise Carbone Savoie pour ses rejets polluants. En 2011, l’entreprise va présenter le projet discuté en mairie en 2009 d’un investissement majeur pour l’entreprise, l’emploi et l’environnement. Et avec leur conseil de quartier, les habitants peuvent être informés et être partie prenante des actions de suivi du projet pour la ville.

C’est l’exemple même de ce que nous voulons faire avec le conseil citoyen du développement humain durable, mobiliser toute les forces qui le souhaitent pour s’approprier les conditions de développement de la ville, permettre au plus grand nombre de connaitre les enjeux de l’environnement pour notre ville, de la place de l’industrie à la biodiversité, en passant par la mobilité et l’efficacité énergétique...

Nous allons faire le point de cette démarche ce jeudi 9 Décembre, après les 13 assemblées de conseil de quartier. J’appelle les délégués de quartier à participer nombreux à cette rencontre pour donner tout l’écho nécessaire au travail réalisé en groupe ce printemps. Le plan d’action qui en est sorti est encours d’étude par les services de la ville. A nous tous d’en faire un évènement de l’année 2011.

[1plus de 10 ans avant qu’une loi ne vienne les rendre obligatoires, mais sans leur donner de vrais moyens ni de vrais droits

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves