Propreté dans nos quartiers : Diagnostic en marchant

, par  Pierre-Alain , popularité : 31%

Après les premiers conseils de quartier ou la question de la propreté avait fait beaucoup discuter, j’avais demandé au Grand Lyon d’organiser sur la ville des "diagnostics" partagé de la propreté "perçue". C’est une démarche structurée qui s’organise sur le terrain, avec des acteurs locaux et les techniciens du Grand Lyon, et qui conduit à un rapport détaillé avec des "notes" qui permettent de se mettre d’accord sur des actions ciblées de nettoyage renforcé.

Le premier diagnostic a eu lieu sur le quartier Léo Lagrange, d’autres suivront, mais je pense que cette démarche est tout à fait utile.

Avec le président du conseil de quartier, une équipe de techniciens de la ville et du Grand Lyon avec les directions concernées a visité le quartier et fait des constats suivants sur plusieurs rues.

rue Léo Lagrange

- déchets nombreux dans les caniveaux (stationnement en épis très fréquents) ;
- quelques déchets sur les trottoirs et dans les espaces verts ;
- un bac brulé en pied d’immeuble sur une domanialité bailleur.
- nombreux restes de pain à proximité d’un silo. Les déchets de pain sont présents dans les espaces verts et au pied du silo.
- une corbeille pleine (mais non débordante ) ;
- déchets nombreux dans les haies au pied d’immeubles.

La moyenne de l’ensemble des notes se situe à 52%, ce qui veut dire que le niveau de propreté est globalement insuffisant. (caniveaux : 42%, trottoirs et places : 30%, espaces verts 45%, haies d’immeuble : 30%).

Les stationnements en épis rendent souvent très difficiles le nettoyage
et les déchets se sont souvent accumulés. Concernant les trottoirs, les
déchets semblent plus récents.

A noter : le jour de la visite il n’y avait pas de dépôts sauvages au pied
du panneau d’interdiction de déposer. Ce lieu est pourtant fréquemment
utilisé comme lieu de dépôt sauvage (domanialité Alliade) et ceci malgré
la présence de caméra de vidéo protection, du panneau.

Rue Georges Lyvet

- déchets nombreux dans les caniveaux et trottoirs ;
- quelques déchets dans les espaces verts ;
- déchets assez nombreux dans les haies et au pied
d’immeubles. Ces déchets proviennent généralement de jets
d’habitants depuis les fenêtres.

La moyenne de l’ensemble des notes se situe à 48% ce qui fait un niveau de propreté est globalement insuffisant (caniveaux 30%, trottoirs et places 30%, espaces verts 50%, haies d’immeubles 30% ).

La situation du collège Lyvet (le principal interpelle régulièrement la ville et
le Grand Lyon). Les problèmes concernent le parking à proximité du
collège, avec des déchets de mécanique, de papiers et de canettes. C’est un parking Alliade qui fait partie du surentretien mutualisé, actuellement confié à "l’entreprise école".

Rue Maxime Gorki

- présence de déchets nombreux dans les caniveaux et trottoirs ;
- présence de quelques déchets dans les espaces verts ;
- présence de déchets assez nombreux dans les haies au pied
d’immeubles.

La moyenne de l’ensemble des notes se situe à 52%, toujours donc un niveau de propreté est globalement insuffisant (caniveaux 37%, trottoirs et places 43%, espaces verts 50%, haies 30%

Synthèse et suite à donner

Le niveau de qualité est insuffisant ! (Les déchets trouvés sont essentiellement des papiers, canettes, bouteilles et végétaux. Il n’y a pas de déjection canine.

En conclusion, l’équipe identifie principalement des actions à poursuivre :
- réaménagement permettant de simplifier le nettoiement (Exemple : lieu de dépôt sauvage sous le panneau).
- nettoiement régulier des espaces.
- actions de verbalisation des auteurs de dépôts sauvages.
- Faire enlever systématiquement les déchets alimentaires comme le
pain présent sur les espaces verts ou les trottoirs.
- Sensibiliser les habitants aux risques sanitaires des opérations de
nourrissage des animaux (chats ou pigeons).

et une proposition d’action exceptionnelle :
- opérations de nettoyage approfondi ponctuelles, comme l’expérience récente sur la rue du Monnery par tronçon avec interdiction de stationnement.

mon commentaire

Cette démarche est très utile. Elle doit déboucher sur une meilleur visibilité des actions conduites par les acteurs publics, car on sait qu’entre propreté et salissure, la lutte est inégale ! Il suffit d’un mauvais geste, même inconscient, pour salir, et il faut au contraire un effort organisé pour nettoyer ! De fait, on ne peut progresser que par la convergence des efforts de nettoyage et de l’appropriation par les habitants de leur espace public.

Sans doute faut-il poser la question de moyens exceptionnels quand le niveau de propreté constaté est trop bas, sur l’exemple idée des actions de nettoyage approfondies ponctuelles...

A suivre donc. D’autres diagnostics auront lieu dans d’autres quartiers, et il faudra trouver comment communiquer de manière suivie sur ces évaluations et les actions résultantes.

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves