Conseil citoyen ce 24 Janvier...

Regards Croisés sur les OGM

, par  Pierre-Alain , popularité : 8%

Une première rencontre du conseil citoyen du développement humain durable ce mercredi 24 janvier en mairie. Cette rencontre a été proposée à la ville par l’association Res’OGM, dans le cadre d’une action financée par le Grand Lyon. J’ai proposé au maire de retenir cette proposition en l’organisant à plusieurs voix, notamment celles des agriculteurs des grandes terres au Sud de la ville, qui sont confrontés aux questions concrètes des conditions de production agricole, autant en terme écologique qu’économiques...

Malheureusement, la vivacité des débats qui ont lieu sur le OGM, les actions menées parfois avec force contre les agriculteurs par certains militants anti-OGM ont cristallisées les oppositions au lieu de faire converger les acteurs dans un débat citoyen qui soit indépendant des intérêts des grandes entreprises et de tout lobby.

Les agriculteurs des grandes terres contactés n’ont pas souhaité participer comme invité, mais j’espère qu’ils seront présents pour donner leur avis avec d’autres.

Car l’objectif de cette rencontre est bien de placer la question des OGM dans le cadre concret de ce que nous faisons localement :
- Qu’est-ce qu’on mange à la cantine ? Pourquoi les efforts de la ville pour se rapprocher des 20% de bios dans la cantine scolaire [1] a-t-il comme conséquence une augmentation de près de 20% des coûts d’achats ?
- Que produisent les agriculteurs voisins et comment ? Quelles sont les expériences de production bio, d’agriculture raisonnée ? comment ont évolué les consommations de pesticides et d’intrants en général sur ces terres ?
- Que trouve-t-on aux marchés ? D’ou viennent les produits agricoles ? Pourquoi le bio est-il plus cher ?
Comment permettre à tout le monde d’avoir accès à la nourriture dans de bonnes conditions ? Les circuits courts peuvent se développer beaucoup, mais peuvent-ils répondre aux besoins de tous ? Pourquoi alors tous ces hard discount avec la question de la qualité des produits qu’on y trouve ?

Les OGM sont une technique qui est impulsé par des grandes multinationales, mais aussi par de nombreux états, comme un moyen de répondre à la nécessité de la production. On sait bien que pour ces grandes groupes, le premier critère est bien celui de la rentabilité de leurs propres investissements, et évidemment pas la rentabilité de l’agriculture en général. C’est d’ailleurs le cas de toutes les techniques en général qui, dans le système économique actuel, sont toujours un outil pour augmenter les profits et pas pour mieux répondre aux besoins...

Et dans ce contexte, on entend dire tout et son contraire... Des scientifiques de l’agriculture disent que les OGM sont utiles, d’autres qu’ils sont inutiles. Des médecins disent qu’ils sont dangereux, d’autres qu’ils ne le sont pas... Des agriculteurs disent qu’ils en ont besoin pour s’en sortir, d’autres qu’ils n’en veulent pas...

Ce sera un des éléments du débat.. comment se forger une opinion citoyenne ?

La soirée sera introduite par Michèle Picard et animée par Marie-Aude Cornu du réseau OGM avec trois invités
- Bernard Pintureau, Biologiste à l’INRA, Membre du MNLE (Mouvement National de Lutte pour l’Environnement). Il expliquera ce que sont les OGM. C’est un scientifique qui travaille plutôt sur une alternative aux OGM, la lutte biologique. Plutêt que de rendre les plantes résistantes aux maladies, il cherche comment utiliser l’éco-système", avec tous les "auxiliaires" qui vivent dans les champs pour réduire les maladies...
- Léo Coutellec, un jeune philosophe des sciences, de l’INSA de Lyon, qui apportera son éclairage justement sur les conditions d’un débat citoyen...
- enfin Pascal Kremer, technicien du syndicat intercommunal des Grandes Terres, qui connait bien le travail des agriculteurs du plateau, qui pourra faire état de tous les efforts qui sont faits pour la biodiversité sur le plateau, pour concilier une agriculture raisonnée qui permette aux agriculteurs de vivre, économiquement bien sûr, mais aussi en bonne intelligence avec la ville et notamment les usages pédagogiques et de loisirs de l’espace des Grandes Terres.

Ce conseil citoyen, comme celui sur les antennes-relais de téléphonie en 2009, sera certainement passionnant !

[1chaque semaine, cinq produits bios dans l’assiette...

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves