Forum du conseil citoyen du développement humain durable

Un forum des incivilités bousculé mais riche ! 300 personnes qui nettoient, mais combien qui salissent ?

, par  Pierre-Alain , popularité : 23%

Décidément, le forum sur les incivilités ce ce 14 Mai n’a pas eu de chance. La semaine de la propreté a du être reportée, bousculant les agendas, l’affichette invitant au forum n’en précisait pas le lieu, et enfin après une première demi-heure, l’alarme incendie s’est déclenchée en mairie, conduisant les participants à sortir comme tous les agents présents dans tout le bâtiment. Les consignes de sécurité ont été respectées et c’est heureux puisqu’il y avait bien de la fumée dans les sous-sols de la mairie, provenant finalement de l’extérieur, incident provoqué par un jet de mégot... L’intervention des pompiers a permis de sécuriser le lieu et de reprendre la suite du forum...

Mais cet exemple montre qu’un geste que trop de gens considèrent comme banal, jeter un mégot au sol, est une incivilité, qui peut avoir des conséquences, heureusement sans gravité ce soir-là.

Résultat, nous n’avons pas eu le temps de passer les vidéos réalisées par les EPJ et le montage photo prévu, ils seront mis en ligne sur le site de la ville.

J’ai présenté la tribune avec Michèle Picard qui a introduit le forum, Sandrine Perrier, adjointe aux déchets et à la propreté, et le commandant Maurin, délégué à la cohésion police-population, dont le travail est au coeur du sujet des incivilités.

Merci à tous. La sécurité et la propreté sont les deux premiers sujets de discussion des Vénissians, comme d’ailleurs des habitants de la plupart des villes. Au coeur de ces deux priorités publiques se situe un défi majeur pour notre société qui est le thème de cette soirée, les incivilités. Et nous savons que, que ce soit dans les conflits de voisinage sur les poubelles ou dans les huiles de vidange de la bricole automobile sur parking, il y a souvent un lien entre insécurité et propreté ou déchets.

Avant de passer la parole au maire, je voudrais apporter une réponse aux questions posées sur les affichettes annonçant ce forum.

Chaque mois à Vénissieux, on peut estimer que 480m3 d’encombrants sont enlevés par la ville, la métropole ou les bailleurs et syndics. Et cela coûte cher, plus de 500 000€ par an.

Chaque jour de semaine à Vénissieux, il y a près de 400 personnes qui passent beaucoup de temps à nettoyer. En équivalent temps plein, 160 gardiens, 25 agents ville, 25 agents de prestataires souvent entreprise d’insertion, et 50 agents de la subdivision propreté de la métropole. On peut arrondir à 300 équivalents temps plein.

Alors, on pourrait résumer l’enjeu de ce forum sur les incivilités avec une question simple. 300 personnes qui nettoient, mais combien qui salissent ?, question un peu provocante, mais qui montre bien quel est le problème. aucun déchet ou encombrant n’est arrivé tout seul au sol !

Après le maire qui annoncera son intention de prendre de nouvelles initiatievs sur cet enjeu des incivilités, l’entreprise YOYO présentera son activité notamment aux minguettes, une activité qui permet à 300 habitants de devenir acteur organisé de la collecte sélective. Une expérience intéressante et qui ouvre immédiatement un débat sur les déchets : avant de les trier, il faut se demander pourquoi on a tant de bouteilles en plastique... D’un coté, les rencontres avec Yoyo dans les permanences de quartier conduisent le plus souvent à des discussions sur les modes de consommation, et de l’autre, notre problème de déchets au sol et d’encombrants ne vient pas des gens qui sont sensibles à cet enjeu de la réduction des déchets ! Donc on ne peut pas confondre les deux sujets.

Malgré la coupure liée à l’alarme incendie, la discussion a repris et a été riche en trois temps

- D’abord sur l’incivilité : Si 300 personnes nettoient, donc ramassent des saletés, des déchets, des encombrants, c’est que ces déchets et encombrants ont été déposés. De fait, pour trop d’habitants, il est normal de jeter quelque chose au sol. Cela commence par un papier, un mégot, où la crotte de son chien, cela s’aggrave avec des restes de nourriture, des canettes ou des couches culottes... et cela va jusqu’à ces encombrants déposés en bas d’un immeuble par un habitant qui n’a eu aucun problème pour se faire livrer un objet neuf, mais ne prend pas les quelques minutes nécessaires pour aller jusqu’à la déchetterie.

- ensuite sur la consommation : Si tant de gens jettent, c’est aussi qu’on consomme de plus en plus de choses jetables, dans des emballages alors que par exemple pour les bouteilles, il y a la possibilité de bouteilles en verre consignées, ce que plusieurs distributeurs relancent... Le volume de déchets est aussi lié à un mode de consommation...

- Enfin, si tant de gens jettent, que leur disent ceux qui ne jettent pas ? On ne peut par imaginer un policier derrière chaque main qui jette quelque chose ! Mais le plus souvent, il y a un voisin, un riverain, un passant qui voie celui qui jette... Et si on avait partout des citoyens qui se parlent, qui montrent l’exemple mais qui construisent aussi le vivre ensemble ?

C’est le sujet des incivilités dont le maire dira qu’elle est déterminée à en faire une bataille permanente avec de nouvelles initiatives dans les années à venir.

Un forum perturbé dans son déroulement et qui n’a pas élargi le public, mais qui a aidé à poser de bonnes questions.

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...

Navigation

Brèves Toutes les brèves