Le cynisme et l’hypocrisie au nom de l’écologie

Derrière nos dirigeants et leurs discours pour la planète et l’écologie, il y a de grands "experts" qui parfois se lâchent dans des déclarations moins médiatisées...

Lawrence Summers a été économiste en chef de la banque mondiale puis secrétaire d’état au trésor sous Clinton, puis directeur du conseil économique de la maison blanche sous Obama....

Voila ce qu’il disait en 2015 au nom de l’écologie dans les pays riches...

« Les pays sous-peuplés d’Afrique sont largement sous pollués. La qualité de l’air y est d’un niveau inutilement élevé par rapport à Los Angeles ou Mexico. Il faut encourager une migration plus importante des industries polluantes vers les pays moins avancés. Une certaine dose de pollution devrait exister dans les pays où les salaires sont plus bas. Je pense que la logique économique qui veut que des masses de déchets toxiques soient déversées là où les salaires sont les plus faibles est imparable […] L’inquiétude [à propos des agents toxiques] sera de toute évidence beaucoup plus élevée dans un pays où les gens vivent assez longtemps pour attraper le cancer que dans un pays où la mortalité infantile est de 200 pour 1000 à 5 ans. »

Le cynisme le plus vulgaire dans les cercles du pouvoir... Mais on ne se rend pas toujours compte que ce cynisme révèle aussi une vérité... qu’on redécouvre quand la Chine décide de ne plus accepter les déchets occidentaux ce qui bouscule... le marché des déchets en France, ce que révélait une délibération récente de la métropolede Lyon

Voir en ligne : citation dans un article d’un blog d’alternatives économiques...

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...