Le discours et les actes

Le secrétaire d’état Denormandie qui pilote la réforme du logement était venu à Vénissieux voir la rénovation urbaine. Accueilli par un rassemblement de locataires de la CNL protestant contre la baisse des APL, il avait reçu avec beaucoup d’assurance la délégation pour réaffirmer que les locataires ne seraient pas impactés par la réforme et que le gouvernement faisait tout pour aider les bailleurs à améliorer le logement social...

J’avoue qu’il était très à l’aise et très convaincant, voire même surprenant. Il avait en effet déclaré que l’abandon de l’aide à la pierre dans les années 70 se comprenait peut-être à l’époque, mais que l’aide individualisée qui l’a remplacé était une catastrophe et qu’il fallait revenir à l’aide à la pierre...

Un peu surpris de cette affirmation que les associations de locataires, les acteurs du logement social et... les élus communistes défendent sans être entendu depuis des années... je lui avais demandé combien le gouvernement allait accorder au fonds d’aide à la pierre... mais il ne m’a pas répondu...

Or, j’apprends que le président du fonds national des aides à la pierre (Fnap), Emmanuel Couet, a remis sa démission au ministère de la Cohésion des territoires. Il a déclaré :

« j’ai reçu confirmation que la participation de l’État au titre de sa contribution aux aides à la pierre pour 2018 s’élèverait bien à 50 millions d’euros, contre 200 en 2017. Dans le même temps, les bailleurs sociaux voient leur contribution significativement alourdie, passant de 270 à 375 millions d’euros. »

Autrement dit, le gouvernement dont le représentant se prononce en public pour l’aide à la pierre, la réduit à presque rien en 2018 et pire, demande aux bailleurs de donner 125M€ de plus à ce fonds... Ce qu’il faut ajouter au 1,5milliards qui leur sont demandés dans la réforme des APL...

Voila qui éclaire le sens des discours quand on le compare aux actes...

Carte de VénissieuxLes lieux de rencontres et visites sont marqués par une épingle pointant directement sur le compte-rendu... il est possible de déplacer la carte, de (de)zoomer...